1965 : L’année des inaugurations

Moshe Safdie, Habitat 67 et Échangeur Turcot

Les faits saillants de 1963

  • Début des travaux de construction de l'autoroute Décarie
  • Grève de cinq semaines au Syndicat professionnel des ingénieurs d'Hydro-Québec
  • Mise en service de la centrale Manic-2
  • Ouverture du pont de la Concorde afin de fournir un accès du centre-ville au site de l'Expo 67
  • Inauguration de la voie routière des Cantons-de-l'Est, l'autoroute 10
Par Hélène Jasmin

L’implication du gouvernement dans le développement du Québec est illustrée notamment par la création de plusieurs structures.

Le gouvernement du Québec lance deux grands projets concernant nos richesses naturelles : la SIDBEC (Sidérurgie du Québec) vise à favoriser l’exploitation du minerai de fer alors que la SOQUEM (Société québécoise d’exploration minière) s’engage dans la découverte et l’exploitation des richesses minières. Plusieurs chantiers sont déjà en vue.

 

Le ministre des Affaires municipales Pierre Laporte annonce la création d’une Société générale d’habitation au Québec. En réponse à une pénurie de logements, cette structure devra faciliter l’accès au logis, concevoir des programmes d’habitations à loyer modique.

 

Autre intervention du gouvernement, la Caisse de dépôt et placement du Québec est créée. Elle a comme premier mandat de gérer les fonds de la Régie des rentes du Québec, mise sur pied en 1964.

 

Le paysage montréalais change à vue d’oeil ! C’est la frénésie en vue de l’Exposition universelle de 1967. Ainsi, au printemps, on démarre un gigantesque chantier routier, celui de l’échangeur Turcot, au-dessus de la cour de triage du Canadien National. Le coût de ce projet est évalué à 24,5 millions $.

 

Le projet Habitat 67, cet ensemble de 158 appartements en bordure du fleuve Saint- Laurent, est mis en chantier. L’architecte Moshe Safdie a élaboré un concept de blocs modulaires en béton répartis sur 12 étages, avec terrasses individuelles. Pavillon thématique d’Expo 67, l’ensemble deviendra une icône architecturale internationale. Ce chantier se prolongera sur une durée de 30 mois.

 

Le 15 juin, c’est sous le thème de Terre des Hommes, d’après l’oeuvre d’Antoine de Saint- Exupéry, qu’a lieu la cérémonie de la première pelletée de terre sur le chantier de la Place du Canada. Le futur pavillon de l’île Notre- Dame aura la forme d’une pyramide inversée. Autre « naissance », les 14 municipalités de l’île Jésus sont fusionnées pour devenir la ville de Laval.

 

Les villes de Hull et d’Ottawa sont désormais reliées par le pont Macdonald-Cartier (en l’honneur de sir John A. Macdonald, le tout premier Premier ministre canadien et de sir Georges-Étienne Cartier, avocat et homme politique québécois, un des pères de la Confédération). Le 15 octobre, les premiers ministres du Canada et de la province de Québec, Lester B. Pearson et Jean Lesage, procèdent à l’inauguration de ce pont à six voies. Autre inauguration cette même année, le promoteur Cadillac Fairview bâtit le premier centre commercial au Québec, soit le Fairview Pointe-Claire, situé dans l’ouest de l’île de Montréal. Le Fairview rassemble les gros noms de la vente au détail : Simpson, Eaton, la quincaillerie Pascal…

 

L’usine d’assemblage d’automobiles de General Motors (GM), à Sainte-Thérèse de Blainville, est inaugurée le 12 octobre. Les premiers modèles construits sont des Chevrolet Biscayne, berlines de milieu de gamme à vocation économique.

 

Le besoin en énergie est devenu une préoccupation majeure. La construction d’une centrale nucléaire à Gentilly fait l’objet de vifs débats, non seulement dans la région de Bécancour mais aussi dans l’ensemble de la province. Néanmoins le Québec va de l’avant. Ainsi, à 13 h 43, le 29 novembre, le premier ministre Jean Lesage abaisse un levier de commande au poste d’Hydro-Québec, à Lévis. Par ce geste, il lance la toute première ligne de transport d’électricité à 735 kV… au monde !

 

Et dans le monde des arts, après un chantier de réaménagement d’une ancienne synagogue de l’avenue des Pins, à Montréal, un petit théâtre de 159 places, Le Quat’Sous, ouvre ses portes. Le comédien et metteur en scène Paul Buissonneau inaugure son théâtre.

Cet article est paru dans l’édition du vendredi 15 mars 2013 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !