1997 : Course à l’investissement

Journal Constructo 1997

Les faits saillants de 1997

  • Construction par Nortel d'un complexe de 37 000 mètres carrés à Saint-Laurent
  • Agrandissement des installations du port de Montréal, à Contrecoeur et Montréal
  • Transfert des vols internationaux de Mirabel vers Dorval
  • Création de la compagnie Abitibi-Consolidated
  • Réaménagement du canal Lachine, à Montréal
Par Patricia Gagnon

Les amateurs de course automobile ne sont pas près de l’oublier : c’est en 1997 que Jacques Villeneuve remporte le Championnat du monde de Formule 1, une première pour un pilote québécois !

Pendant ce temps, l’économie québécoise tourne à plein régime et une véritable frénésie s’empare de l’industrie de la construction.

 

La Société du port de Montréal donne le signal de départ et annonce l’agrandissement, au coût de 110 millions $, de ses installations de Montréal et de Contrecoeur. Puis, c’est au tour d’Ultramar d’injecter 42,5 millions $ à sa raffinerie de Saint-Romuald. Objectif : devenir plus concurrentiel sur le marché nordaméricain.

 

De l’autre côté du fleuve, le gouvernement en profite pour donner le feu vert à la construction du nouvel édifice de l’ENAP et la Sureté du Québec annonce la centralisation prochaine de ses services dans l’ancienne prison de la rue Parthenais, à Montréal, réaménagée au coût de 55 millions $.

 

L’activité s’accélère de plus belle à la fin de l’été alors que Nortel investit 270 millions $ pour agrandir son centre mondial de développement de réseaux optiques. La première phase du projet prévoit la construction d’un complexe de 37 000 mètres carrés dans le parc technologique CITEC de Saint-Laurent.

 

Fait à noter : 50 % du trafic internet en Amérique du Nord est acheminé grâce aux systèmes développés et fabriqués à Ville Saint- Laurent. Ces nouvelles technologies étant promises à un brillant avenir, Métronet communication affecte 116 millions $ à l’implantation d’un réseau de fibres optiques à Montréal.

 

Le transfert des vols internationaux de Mirabel vers Dorval, en septembre, rend par ailleurs nécessaire l’aménagement d’un nouveau terminal international. Prévu pour le tournant du siècle, ce projet entraînera des coûts de 135 millions $. Toujours au chapitre du transport, Paccar injecte 107,5 millions $ dans l’agrandissement de l’usine Kenworth de Sainte-Thérèse. Le deuxième plus gros fabricant de camions au monde annonce, par la même occasion, la réouverture de cette installation fermée en 1996 en raison d’un conflit de travail.

 

Les skieurs, pour leur part, se réjouissent du lancement la phase 2 du développement du Mont-Tremblant. Les travaux évalués à 500 millions $ sur cinq ans permettront d’améliorer les infrastructures et l’hébergement. La société américaine Club-Resort et la famille Désourdy annoncent peu après un investissement de 200 millions $ au Mont-Sainte-Anne. Échelonnées sur 10 ans, les sommes octroyées serviront au développement d’activités estivales et à la réfection du village niché au pied des pentes.

 

Le secteur industriel n’est pas en reste durant cette faste année. La Société générale de financement du Québec (SGF) et Reynolds Metals Company investissent 55 millions $ à l’usine Reynolds de Cap-de-la-Madeleine. Daishowa, une entreprise japonaise spécialisée dans les produits forestiers, investit, quant à elle, 90 millions $ à son usine de Québec et 15 millions $ à sa scierie de Saint-Émile, en banlieue de Québec. Par ailleurs, la signature des premières conventions collectives des secteurs institutionnel, industriel et commercial, en avril, après 18 ans de décrets, est saluée par l’ensemble de l’industrie.

 

L’année 1997 sera aussi le témoin du réaménagement du canal Lachine et de la création de la société Abitibi-Consolidated, née de la fusion d’Abitibi-Price et de Stone-Consolidated. La restauration des écluses et le retour de la petite navigation de plaisance, au printemps 2002, contribueront à la renaissance de cet ancien secteur industriel de Montréal. Abitibi-Consolidated, pour sa part, deviendra le plus important producteur de papier journal au monde. Malgré tout, l’année termine tristement sa course. Le magnat de l’imprimerie et fondateur de Québecor, Pierre Péladeau, meurt le 24 décembre.

Cet article est paru dans l’édition du vendredi 20 septembre 2013 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !