1999 : La fin d'une époque

Journal Constructo 1999

  • Déchirure importante à la toile du Stade olympique
  • Annonce de la construction d'un studio de cinéma à Saint-Hubert
  • Annonce d'investissements par les sociétés Papier Masson, Tembec et Uniboard Canada
  • Réorganisation des Bourses canadiennes
  • Appréhension face au bogue de l’an 2000
Par Patricia Gagnon

C’est la neige qui vole la vedette en ce début d’hiver 1999. Le 1er janvier, une avalanche déferle sur le village de Kangiqsualujjuaq, dans la région de la baie d’Ungava, entraînant la mort de neuf personnes dans sa course.

Puis, une déchirure à la toile du Stade olympique provoque une fracassante chute de neige et de glace et force l’annulation du Salon de l’auto, alors en pleins préparatifs.

 

L’année se poursuit heureusement sous de meilleurs auspices alors que plusieurs vedettes traversent le fleuve pour profiter des nouveaux studios de Ciné Cité Montréal érigés sur le site de l’ancienne base militaire de Saint-Hubert. D’une superficie de 61 500 pieds carrés, les studios seront le théâtre du tournage de nombreuses séries télévisées québécoises. C’est aussi en 1999 qu’est diffusé le film L’Erreur boréale réalisé par Richard Desjardins et Robert Monderie.

 

Le documentaire-choc, qui dénonce le saccage de la forêt québécoise, suscite de vifs débats et mène à l’adoption de pratiques plus respectueuses de l’environnement. C’est d’ailleurs pour réduire ses rejets de chlore et profiter d’installations plus acceptables sur le plan environnemental que Tembec alloue 110 millions $ à la modernisation de son usine de cellulose, construite 50 ans plus tôt à Témiscaming.

 

De son côté, Papier Masson investit 150 millions $ à Masson-Angers en Outaouais et bénéficie d’une subvention de 9,6 millions $ octroyée dans le cadre du programme FAIRE (Fonds pour l’accroissement des investissements et la relance de l’emploi). Uniboard, quant à elle, injecte 105 millions $ dans la modernisation de son usine de Sayabec, dans la vallée de la Matapédia. L’entreprise, spécialisée dans la fabrication de panneaux de particules, bénéficie d’une aide de 8,9 millions $ d’Investissement Québec. Pour sa part, l’Association des manufacturiers de bois de sciage du Québec en profite pour réclamer à nouveau l’abolition des taxes et des quotas imposés aux producteurs de bois d’oeuvre par les autorités américaines.

 

Le commerce international étant devenu un incontournable vecteur de développement économique, c’est avec intérêt que le premier ministre Lucien Bouchard participe, en septembre, à la mission d’Équipe Canada au Japon. Ce voyage permettra aux entreprises québécoises participantes, dont Bombardier, de signer des ententes totalisant 225 millions $ avec le deuxième partenaire économique du pays. Pendant ce temps, plusieurs Québécois s’illustrent à l’extérieur des frontières. C’est le cas de Julie Payette, la première canadienne à participer à une mission spatiale, et de Bernard Voyer, qui atteint le sommet de l’Everest.

 

L’année est également jalonnée de nombreux autres événements dignes de mention. Parmi les plus importants, mentionnons les 87 millions $ investis à l’usine de pneus Goodyear de Valleyfield et la fusion du Canadien National (CN) avec la Burlington Northern Santa Fe. La nouvelle compagnie, qui maintient son siège social à Montréal, devient ainsi la plus importante compagnie ferroviaire d’Amérique du Nord. Autre avancée notable : l’adoption de la Loi relative aux clauses « orphelin » qui interdit désormais les clauses discriminatoires dans les conventions collectives et les contrats de travail.

 

L’année verra aussi la fermeture des magasins Eaton, qui met la clé sous la porte après 130 ans d’existence, et l’arrivée de Pierre Karl Péladeau à la tête de Québecor. Puis, les décès coup sur coup, de l’ancien maire de Montréal, Jean Drapeau, et du légendaire animateur de la Soirée du hockey, René Lecavalier, signent la fin d’une époque. Enfin, l’appréhension du fameux bogue de l’an 2000, qui atteint son paroxysme en décembre 1999, ouvre la porte au nouveau millénaire.

Cet article est paru dans l’édition du vendredi 27 septembre 2013 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !