2004 : L’année des grandes ambitions

Journal Constructo 2004

Les faits saillants de 2004

  • Ouverture de l'hôpital Pierre-Le Gardeur, à Terrebonne, un investissement de 160 M$
  • Mise en service du SÉAO, un système développé par le Groupe CGI, en partenariat avec Constructo, pour le gouvernement du Québec
  • Polémique autour du projet de construction d'une centrale au gaz naturel à Beauharnois
  • Déploiement de trois parcs éoliens en Gaspésie
  • Décès de Claude Ryan et disparition des Expos
Par Patricia Gagnon

L’année 2004 s’ouvre sur un fond de controverse. Le 13 janvier, le ministre des Ressources naturelles, Sam Hamad, et le président d’Hydro-Québec, André Caillé, annoncent la réalisation du projet du Suroît, une centrale au gaz naturel devant produire 800 mégawatts à Beauharnois, au sud-ouest de Montréal.

L’initiative de 550 millions $ ne fait toutefois pas l’unanimité et suscite la grogne des environnementalistes, inquiets de l’impact des émissions de gaz à effet de serre de la future centrale. La population, quant à elle, manifeste bruyamment son opposition tout au long de l’été. Pressé par l’opinion publique, le gouvernement recule et abandonne finalement le projet le 17 novembre.

 

Il en va cependant tout autrement en Gaspésie où la construction d'éoliennes par La Cartier Wild Energy et la Northland Power soulève un vent d’optimisme. Hydro-Québec, qui s’engage à acheter les 1 000 mégawatts produits par ces grandioses moulins des temps modernes, est également au coeur de cette opération de 2 milliards $. C’est ensuite au tour de Vestas Canadian Wind Technology de lancer les travaux du parc éolien du mont Miller et de la phase 2 du projet Énergie éolienne du mont Copper, près de Murdochville où 25 éoliennes s’ajouteront aux cinq déjà en place. Autre motif de réjouissance : 75 % des 140 travailleurs embauchés proviennent de la région.

 

On voit grand aussi dans la métropole où la Société du Havre de Montréal dévoile les grandes lignes de Vision 2025, un ambitieux plan de 8 milliards $ visant à dynamiser la zone bordant le fleuve entre les ponts Victoria et Champlain. Le projet, échelonné sur 20 ans, prévoit entre autres le déplacement de l’autoroute Bonaventure, la création de six nouveaux bassins nautiques et la construction d’une ligne de tramway. La Société de transport de Montréal (STM) donne, quant à elle, le coup d’envoi des plus importants travaux jamais effectués dans le métro depuis le début de ses opérations, en 1966. Les 300 millions $ alloués à ce projet permettront de moderniser le système de télécommunications, la ventilation et les escaliers roulants.

 

Pendant ce temps, l’hôpital Pierre-Le Gardeur accueille ses premiers patients. Situé à la jonction des autoroutes 40 et 640, à Terrebonne, le bâtiment érigé au coût de 160 millions $ compte 350 lits. Par ailleurs, plusieurs villes de banlieue votent pour leur défusion lors du référendum du 20 juin. C’est le cas notamment de Montréal-Est et la plupart des villes de l’ouest de l’île qui quittent le giron de la métropole.

 

C’est aussi en juin que le nouveau Système électronique d’appel d’offres du gouvernementdu Québec (SÉAO) entre en fonction. Le système, développé et exploité dans le cadre d’un partenariat public-privé par le Groupe CGI, bénéficiera de l’expertise de Constructo pour sa mise en marché et le soutien aux usagers. Malgré ces excellentes nouvelles, l’industrie continue néanmoins de subir les contrecoups de la brusque flambée du prix de l’acier, qui a plus que doublé depuis décembre 2003. La vigueur de l’économie asiatique serait la cause de ce choc qui provoque l’abandon et le report de nombreux chantiers. Dur coup aussi à Montmagny où l’usine Whirlpool met la clé sous la porte après 137 ans d’activité, laissant 500 travailleurs sans emploi.

 

L’année sera également jalonnée par plusieurs autres événements dignes de mention à commencer par le décès, le 9 février, de l’exchef du Parti libéral du Québec, Claude Ryan. Puis, en septembre, les Montréalais font leurs adieux aux Expos, qui éliront dorénavant domicile à Washington, alors que l’aéroport de Mirabel met définitivement fin au transport de passagers le 31 octobre. Enfin, on ne peut passer sous silence le début de la Commission Gomery qui doit faire la lumière sur le scandale des commandites dévoilé par la vérificatrice générale du Canada, Sheila Fraser.

Cet article est paru dans l’édition du vendredi 25 octobre 2013 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !