Une bibliothèque en bois à Jonquière

7 janvier 2013
Par François G. Cellier
Une bibliothèque en bois à Jonquière

La nouvelle bibliothèque de Jonquière promet d’être grandiose et fonctionnelle. Sa structure misera entre autres sur du bois d’ingénierie, dont les fameuses poutres lamellées-collées, qui seront conçues par Chantiers Chibougamau. Les travaux de construction, qui coûteront au total 10 millions $, ont commencé au début du mois de novembre et se termineront vers septembre 2013.

 

L’intérieur du bâtiment – dont la superficie atteindra 2 150 mètres carrés – mettra également le bois en valeur. Les poutres seront visibles, ainsi qu’un pontage à l’étage construit avec ce matériau. Le pontage en question supportera un plancher en béton. Ces deux matières peuvent être compatibles, moyennant les bons calculs de charges, qui seront assumés par la firme d’ingénierie Cegertec. Celle-ci s’occupera du génie civil, en structure, mécanique et électrique de ce projet.

 

Relever les défis du bois

Néanmoins, le bois pose des défis architecturaux lors de portées plus longues. « Il faut alors augmenter la dimension des composantes, et les placer à une hauteur plus élevée », indique Alain Voyer, l’architecte de cette bibliothèque chez Groupe Conseil Planitech, en collaboration avec son collègue architecte, Stéphane V. Lapointe.

 

« Nous excéderons les dimensions requises en ce qui a trait au bois, pour le rendre plus massif et plus attrayant. On ne veut pas donner l’impression que le bâtiment repose sur des cure-dents », d’ajouter Alain Voyer. Outre des poutres et un pontage en fibre ligneuse, des panneaux en bois orneront certains pans de mur, ainsi que des retombées de plafond. Cela permettra d’optimiser l’acoustique des lieux. Quant au revêtement extérieur, il comportera des panneaux métalliques, du béton et de la maçonnerie.

 

Des panneaux en bois orneront certains pans de mur, ainsi que des retombées de plafond de la bibliothèque de Jonquière, ceci permettant d’optimiser l’acoustique des lieux.

 

Échéancier des travaux

Jusqu’à présent, les semelles du bâtiment ont été coulées, et quelque 80 % des murs de fondations sont installés. Une dalle flottante sera ensuite mise en place. L’assemblage de la charpente devrait commencer au début de janvier qui vient. Cette étape s’échelonnera sur six semaines. Les pièces en bois seront numérotées, s’imbriqueront les unes dans les autres et comporteront des joints en acier.

 

L’entrepreneur général Construction Unibec fermera ensuite le bâtiment, une opération qui devrait se prolonger jusqu’en avril 2013. Le béton des planchers sera coulé en mai. Suivront l’aménagement des divisions, la pose des systèmes intérieurs et la finition.

 

Il y aura évidemment des murs-rideaux dans cette conception, mais leur usage sera parcimonieux, pour parer la saison froide plus considérable dans la région du Saguenay. Quant à la toiture, elle comportera une membrane blanche granulée.

 

À l’intérieur, le rez-de-chaussée offrira un salon des actualités. Au centre de l’immeuble se trouvera le hall principal et le comptoir de prêts, le tout ouvert sur une mezzanine. Le niveau supérieur, qui sera dédié aux adultes, comprendra des salles destinées à la formation. D’autres locaux de rencontres seront équipés avec connexion sans fil, des équipements permettant la vidéoconférence et des tablettes électroniques. Un café-bar est également prévu à l’étage avec terrasse extérieure.

 


Cet article est paru dans l’édition du jeudi 20 décembre 2012 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Sondage

Consultez-vous EspaceDATA.ca, l'outil d'analyse des données ouvertes des contrats publics québécois ?:

Partenaires

La Garantie Abritat  Régie du bâtiment  3rmcdq  Incursion Voyages

Nos publications

Nos publications