Moins de chantiers au Québec en avril

11 mai 2009
Julie Godin

Les récentes données publiées par la Société
canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) démontrent une
régression dans le nombre de mises en chantier au Québec au cours du
dernier mois, comparativement à l'an dernier. Toutefois le Québec
semble relativement moins touché que les autres grandes régions
canadiennes par rapport à la conjoncture économique.

En effet, le nombre
de chantiers amorcés en avril 2009 a fléchi comparé à avril 2008,
notamment dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de
Québec (-46 %), de Sherbrooke (-28 %), de Saguenay (-25 %) et de
Montréal (-15 %).Cependant, deux régions québécoises se
détachent du peloton et ont enregistré une augmentation des mises en
chantier. Il s'agit de la région de Gatineau (plus de 100 %) et de
celle de Trois-Rivières (+ 51 %).
Dans la RMR de
Montréal, on remarque que le nombre de constructions résidentielles n'a
pas été aussi significatif que celles du secteur locatif. « Au cours du
dernier mois, le début de la construction de résidences pour personnes
âgées a fortement influencé le bilan mensuel de ce segment de marché.
Ces résidences représentent plus des deux tiers des unités locatives
mises en chantier en avril », observe Stéphane Duguay, analyste de
marché de la SCHL.
De plus, la couronne
sud et la couronne nord de Montréal ont aussi été affectées, notamment
en subissant respectivement des baisses de mises en chantier de l'ordre
de 25 % et 38 %. En rétrospective de
2008, on note que la RMR de Montréal a connu une baisse de 26 % des
mises en chantier entre les mois de janvier et avril derniers, passant
de 7 408(en 2008) à 5 450 (en 2009)