Projet de résidences pour retraités dans Charlesbourg

26 avril 2019
Projet de résidences pour retraités dans Charlesbourg

EMD – Bâtimo et son partenaire Chartwell ont annoncé, le 25 avril 2019, le lancement officiel d’un projet de résidences  pour retraités dans le secteur de la Montagne-des-Roches, au cœur de l’arrondissement Charlesbourg.

Ce projet estimé à 90 millions a subi de nombreux changements après plus d’un an de collaboration avec des résidents du secteur et la Ville de Québec. Les premiers résidents pourront s’installer dans leur résidence à l’automne 2020.

 

Parmi les changements, le nombre total d’unités est passé de 386 à 359 et le déplacement de l’immeuble dans la portion ouest du terrain dégagera la vue et offrira plus de luminosité au plus grand nombre possible de voisins.

 

Commerces disparus du projet

L’offre commerciale qui devait se trouver au rez-de-chaussée a été finalement retirée afin de limiter le va-et-vient sur le boulevard Louis-XIV et encourager la clientèle à se diriger vers les commerces situés à proximité. De plus, aucun dynamitage ne sera nécessaire durant la période de chantier, conformément à la première version du projet.

 

Hauteur du projet

La partie la plus élevée du bâtiment s’étend maintenant sur 9 531 pieds carrés, comparativement à 17 316 pieds carrés dans la version précédente du projet, une réduction de 45 %. Le nombre d’étages a été réduit sur plusieurs portions de l’immeuble. La hauteur varie désormais entre un et six étages alors qu’elle allait de quatre à six étages dans la version précédente du projet.

 

Stationnement

Le plan de stationnement a été revu afin de mieux séparer l’entrée des véhicules commerciaux, celle des résidents ainsi que celle des visiteurs et des employés pour éviter les risques de collisions. De même, l’alignement de l’entrée ouest du stationnement avec l’entrée du stationnement du commerce situé en face de la résidence a été repensé pour harmoniser la circulation.

 

Espaces verts

Le ratio d’espaces verts est maintenu à environ 25 % des surfaces, incluant une terrasse végétalisée sur le toit, alors que le seuil minimal exigé par la Ville est de 20 % pour un projet comme celui-ci. L’impact visuel du stationnement sera minimisé par l’ajout d’un couvert végétal qui contribuera également à réduire les îlots de chaleur. Une cour intérieure a aussi  été créée et la moitié des logements est désormais orientée vers celle-ci pour offrir plus d’intimité aux voisins et aux résidents.

 

Source : EMD—Bâtimo