La construction du Manoir Deauville reprend lentement

7 septembre 2018
Par Jean Garon
La construction du Manoir Deauville reprend lentement

Le printemps dernier, le Groupe Shemie a entrepris la construction d’un centre d’hébergement de 102 places à Saint- Hyacinthe destiné à des personnes âgées en perte d’autonomie.

Ce projet de 22 millions de dollars, désigné par le nom de Manoir Deauville, est réalisé par le constructeur CIBS de Mirabel.

 

Pour le Groupe Shemie spécialisé dans la promotion et la gestion de ressources intermédiaires intégrées au réseau de la santé et des services sociaux, il s’agit d’un septième établissement du genre, incluant celui de 48 chambres également en construction à Sainte-Sophie, dans les Laurentides, par les services du même entrepreneur. Lancé presque en même temps, ce projet serait nettement plus avancé dans sa réalisation.

 

Le promoteur Kevin Shemie souligne que le projet de Saint-Hyacinthe est son plus important à ce jour. Il fait suite aux deux appels d’offres du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est que son entreprise a remportés au montant totalisant un peu plus de 55,6 millions de dollars. Cette somme inclut la prestation de tous les services de santé et de soins médicaux requis dans ce type d’établissement pour une période de 10 ans. Les deux contrats prévoient la livraison des 70 premières places en janvier 2019 et des 32 autres en mars.

 

Le futur Manoir Deauville aura pignon sur rue au 6125 boulevard Laurier Ouest dans le secteur Douville à Saint-Hyacinthe. Le projet, conçu par la firme CB architecte, prendra la forme de deux bâtiments jumelés en L de trois étages d’une superficie de 2 700 mètres carrés (8 858 pieds carrés). Il sera divisé en modules de 10 chambres, chacun disposant d’une salle à manger, d’un salon et d’un service de garde afi n de limiter les déplacements. Une cour intérieure sera aussi aménagée au centre de chaque bâtiment.

 

Une opération de pieutage du site s'avérait nécessaire en raison de la présence d'un sol argileux – Photo de CIBS

 

Les travaux de construction lancés en mai dernier ont rencontré leur lot de difficultés. Celles-ci ont entraîné des coûts supplémentaires d’environ 400 000 dollars, a révélé le promoteur. Compte tenu de la nature glaiseuse du sol, il a fallu consolider les assises du futur bâtiment par une importante opération de pieutage avant de couler les fondations. La firme Pieux Dumontréal a été appelée en renfort pour y installer 175 pieux jusqu’à une profondeur de 15 mètres (environ 50 pieds), des pieux en acier battus, puis remplis de ciment. L’entreprise a également effectué deux forages pour les emplacements des futurs ascenseurs. Notons que l’ingénierie civile du projet a été confiée à Équipe Laurence de Piedmont.

 

Selon le témoignage du chargé de projet de la compagnie CIBS, Claude Savard, le chantier a lentement repris ses activités avec les travaux de fondation au retour des vacances de la construction. Malheureusement, il constate que tout est maintenant plus cher chez les sous-traitants et fournisseurs à cause des pénuries de main-d’oeuvre. Si tout se passe bien, l’entrepreneur devrait bientôt pouvoir amorcer l’érection de la structure en acier avec son sous-traitant Acier Robel inc. de Saint-Eustache, dont les plans ont été conçus par la firme CLA Experts-conseil de Repentigny.

 

Mais il reste encore beaucoup de travail à faire. D’autres parties de travaux feront bientôt l’objet d’appels d’offres sur invitation, notamment en plomberie et en électricité. Le nouvel établissement ne vise pas une certification écologique particulière, mais il répondra aux exigences du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Il offrira, entre autres, un système de fenestration antireflet pour éviter les surchauffes intérieures et un complexe système mécanique conçu par les ingénieurs de la firme NovaMech de Mirabel, qui assurera la climatisation dans chaque chambre.

 

Cet article est paru dans l’édition du 24 août 2018 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Commentaires

Quelle mauvaise planification ! Tests de sols pas fait avant la conception...pas très professionnel. Et prendre l’excuse de la pénurie de main d’œuvre. Être le promoteur je me poserait des questions.

J'aimerais recevoir des info sir les différentes constructions à St-Hyacinthe et les environs. Merci

Nos publications

Nos publications