Construction du pavillon Lauda-Garceau à Saint-Donat

4 septembre 2018
Par Jean Garon
Construction du pavillon Lauda-Garceau à Saint-Donat

Malgré un retard de deux à trois semaines à l’échéancier des travaux, la nouvelle résidence pour personnes âgées en construction à Saint-Donat devrait être livrée comme prévu, en décembre 2018.

Bien que le projet ait été mis en chantier en mai dernier, plusieurs contretemps expliquent le retard des travaux. Outre les pénuries de main-d’oeuvre qui compliquent la vie des entrepreneurs cette année, il aura fallu effectuer des travaux d’excavation supplémentaires sur le site. Il faudra même que la Ville construise une station de pompage pour pouvoir fournir une alimentation en eau suffi sante dans le secteur, notamment pour assurer le fonctionnement des systèmes de gicleurs rendus maintenant obligatoires dans les résidences pour personnes âgées.

 

Le chargé de projet Patrick Beaudet, pour le constructeur Bernard Malo, demeure toutefois confiant de pouvoir livrer la première phase du projet à temps : «Les fondations de ce premier bâtiment de deux étages d’une superficie de 16 130 pieds carrés sont prêtes et l’on s’affairait à la coulée et à la finition de la dalle la semaine dernière, dit-il, après quoi on pourra amorcer l’érection de la structure en bois.»

 

À son avis, l’installation des panneaux préfabriqués de type Zip System devrait permettre de rattraper le retard. Il s’agit de panneaux muraux structuraux pré-isolés et scellés aux joints qui forment une barrière d’étanchéité à la vapeur d’eau et assurent une plus grande efficacité énergétique. Ceux-ci seront assemblés en sous-traitance par Gérard Racine Construction, de Sainte-Anne-des-Plaines. «Ça permet de gagner du temps et c’est plus facile à gérer en construction quand on manque de main-d’oeuvre», affirme Patrick Beaudet.

 

L’entrepreneur Bernard Malo, de Joliette, avait remporté l’appel d’offres pour la construction de ce bâtiment et ses infrastructures au montant de 5,125 millions de dollars, incluant une cinquantaine de places de stationnement. Le bâtiment est construit non loin du lac Saint-Donat, sur la rue Lambert au centre-ville, à proximité de tous les services.

 

Les travailleurs s’affairent à la coulée – Photo de Denis Dalpé

 

Il est à noter que le projet Les Résidences du parc naturel habité portera dorénavant le nom de Pavillon Lauda-Garceau, en mémoire d’un bâtisseur et pionnier de Saint-Donat. L’immeuble de deux étages a été conçu par la fi rme Beauchesne Architecture Design. Il abritera 22 logements d’une chambre à coucher et 2 logements de deux chambres. Ce sont des logements réservés aux résidents autonomes ou en légère perte d’autonomie de la collectivité. Si tout se déroule bien, les premiers locataires pourront y emménager en mars 2019.

 

Selon le directeur du groupe de ressources techniques (GRT) LogiLoge, Lionel Traversy, qui gère le projet, le bâtiment de cette première phase comprendra également une salle communautaire adjacente. Cette partie du projet est réalisée conjointement avec la Ville de Saint-Donat, qui y investit près d’un million de dollars.

 

Le projet bénéficie également de subventions totalisant plus de deux millions de dollars provenant de divers programmes d’aide financière des gouvernements du Canada et du Québec. L’organisme Transition énergétique Québec verse même une somme de 42 920 de dollars afin que le bâtiment réponde aux normes de certification Novoclimat.

 

Pour ce qui est de la deuxième phase du projet, le promoteur ne sait pas exactement quand elle démarrera. Tout dépendra de la demande et de la rapidité à louer les 24 premiers logements. Il pourrait s’agir d’un agrandissement ou de l’ajout d’un bâtiment de 24 autres logements sur le même site. À suivre.

 

Cet article est paru dans l’édition du mardi le 21 août 2018 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.