La métropole en pleine ébullition

20 mars 2013
Par Luc-Etienne Rouillard Lafond
La métropole en pleine ébullition

Un vent d’optimisme soufflait le 15 mars 2013 sur le Palais des congrès de Montréal, où la Chambre de commerce du Montréal métropolitain tenait la septième édition du Forum stratégique de la Chambre sur les grands projets. Le développement du secteur du Parc olympique, des infrastructures de recherche et de savoir ainsi que du centre-ville étaient à l’honneur.

Revitalisation du secteur du Parc olympique

Premiers à se présenter sur l’estrade, Charles-Mathieu Brunelle, directeur général d’Espace pour la vie, et David Heurtel, président directeur-général du Parc olympique, sont venus présenter le plan de développement du secteur, en prévision du 375e anniversaire de Montréal en 2017.

 

Alors que le Planétarium Rio Tinto Alcan ouvrira officiellement ses portes le 6 avril prochain, M. Brunelle a annoncé que le Jardin botanique serait réaménagé en 2014 alors que l’Insectarium serait rénové en 2015. À terme, les projets d’Espace pour la vie, aussi en charge du Biodôme, représentent des investissements de 190 millions $.

 

Le Parc olympique ne sera pas en reste et différents travaux de rénovation des installations auront lieu au cours des quatre prochaines années. L’aménagement d’un café dans l’ancienne boutique des Expos et le remplacement de l’éclairage de la tour du Stade olympique lanceront le bal en 2013.

 

Une ville d’innovation et de savoir

Plusieurs infrastructures de recherche et d’enseignement sont en développement à Montréal. Le Quartier de l’Innovation, le Technoparc Montréal et le site Outremont de l’Université de Montréal représentent en effet de vastes chantiers dédiés à l’innovation et au savoir.

 

Inscrit au programme particulier d’urbanisme de Griffintown, le Quartier de l’Innovation a été développé en partenariat par l’École de technologie supérieure (ÉTS) et l’Université McGill. Aussi, Yves Beauchamp, directeur général de l’ÉTS, mentionne que son lancement officiel serait tenu dans le cadre de la deuxième édition de l’événement C2MTL, en mai prochain.

 

Technoparc Montréal compte pour sa part trois axes de développement. D’abord, le campus Saint-Laurent, où un centre d’affaires est en voie d’être complété. Il y reste toutefois 2,5 millions de pieds carrés à construire, ce qui pourrait représenter des investissements de 555 millions $ à venir. De son côté, le campus Hubert Reeves compte 31 hectares à développer et sera constitué de 12 bâtiments construits selon des principes de développement durable, pour un investissement de 250 millions $. Les infrastructures municipales y seront d’ailleurs réalisées, par la Ville, au cours des prochains mois. Finalement, un bâtiment de 55 000 pieds carrés occupé par un pavillon des bioindustries est envisagé.

 

Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, a présenté les projets à venir sur le site Outremont, un espace de 330 000 mètres carrés où l’institution aménagera son nouveau campus. Le pavillon des sciences, un bâtiment de 52 000 mètres estimé à 350 millions $, sera construit entre 2015 et 2017. L’Université souhaite également la construction, par des partenaires privés, d’environ 1 300 unités de logement, dont 30 % de logements sociaux, sur la section sud du site.

 

Un centre-ville en évolution

Le centre-ville de Montréal n’échappera pas à l’avalanche de grands projets qui déferle sur la métropole. Canderel, par son vice-président Daniel Peritz, a annoncé en primeur un projet d’environ 300 millions $, Les Tours Quartier des Spectacles, réalisées en partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ. Une certification LEED de niveau Or est visée pour la Tour de Bleury, un bâtiment de 12 étages offrant 375 000 pieds carrés d’espaces de bureaux, et la Tour Jeanne-Mance, un immeuble de 32 étages d’une superficie totale de 825 000 pieds carrés.

 

 L’Avenue, une tour de 50 étages qui comptera tant des unités d’habitation en copropriété que des espaces de bureaux, a également été présentée par son promoteur, Construction Broccolini. Il s’agira, lors de sa livraison prévue en 2015, de la plus haute tour d’usage mixte de Montréal.

 

De son côté, la corporation Cadillac Fairview a annoncé, par son vice-président au développement et à la gestion immobilière Salvatore Iacono, un ambitieux plan pour le secteur de la gare Windsor : « Au cours des 15 prochaines années, Cadillac Fairview envisage un investissement de près de 2 milliards $ pour développer ce secteur.  Il s'agit d'une approche globale, multiphase pluriannuelle de réaménagement des terrains qui entourent le Centre Bell. » La Tour des Canadiens, qui sera le plus haut édifice résidentiel de la Ville avec ses 50 étages, et la Tour Deloitte, un édifice de bureaux visant une certification LEED de niveau Platine, font partie de ce plan.

 

Marc Lapierre, directeur général des services immobiliers de la Société Radio-Canada, a pour sa part profité du Forum pour présenter le vaste projet de redéveloppement du site de la Maison de Radio-Canada. Les trois consortiums retenus l’an dernier recevront prochainement une demande de propositions.

 

Enthousiasme envers le développement

Si beaucoup de travail doit encore être accompli avant l’ouverture des chantiers présentés dans le cadre de ce forum stratégique, l’enthousiasme qui s’est emparé de la communauté d’affaires montréalaise est indéniable. « Je suis assez optimiste et assez satisfait du dynamisme des grands investisseurs de Montréal, avance Michel Leblanc, président et chef de direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. D’un point de vue d’une grande métropole nord-américaine, au moment où on se parle, il y a des projets, il y a des gens qui ont confiance en notre économie et il y a une Ville qui, malgré certaines distractions au niveau politique, tente de faciliter la réalisation des grands projets. »

 


Cet article est paru dans l’édition du mardi 19 mars 2013 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.