Mont-Joli s’offre un aréna éconergétique

14 mars 2019
Par Marie Gagnon
Mont-Joli s’offre un aréna éconergétique

Au printemps 2020, la Ville de Mont-Joli mettra à la disposition des amateurs de sports de glace un nouvel aréna à haute efficacité énergétique.

Ce complexe sportif de 9,4 millions de dollars mettra en oeuvre un arsenal de mesures visant à réduire sa consommation énergétique totale, sur le plan de l’enveloppe comme des systèmes mécaniques et électriques. Il remplacera à terme le stade du Centenaire, construit en 1943 et jugé trop vétuste pour être rénové.

 

« Ça coûtait plus cher de rénover que de construire à neuf, entre autres à cause de la toiture, qui était en très mauvaise condition, mentionne Joël Harrisson, directeur général de la Ville. Par contre, on ne sait pas encore si on va démolir ou non le vieux stade. On regarde différentes possibilités, comme le démanteler et le reconstruire ailleurs. Le cas échéant, sa vocation changerait; il ne serait plus opéré comme un aréna. Mais pour l’instant, on n’a pas encore pris de décision. »

 

Il précise que le nouveau bâtiment sera érigé rue Ross, sur le terrain de la polyvalente Le Mistral. La Commission scolaire des Phares a en effet cédé à la Ville une parcelle de sa propriété en échange d’un accès privilégié aux nouvelles installations, dans le cadre de son programme sport-études. « Pour avoir un certain contrôle sur le projet, on a choisi d’aller en conception-construction et d’utiliser le devis de performance, signale-t-il. Le contrat a été remporté par le consortium Honco Bâtiments et LFG Construction. »

 

Le bâtiment en acier de 3 570 mètres carrés n’aura rien de banal. Au contraire, il se distinguera par son architecture moderne et fonctionnelle, marquée en façade par une section de murs-rideaux et des insertions métalliques d’un bleu intense. À l’intérieur, il réunira toutes les commodités des arénas modernes. Outre la patinoire aux dimensions de la LNH, il comprendra une salle multifonction, des gradins pour asseoir 800 personnes et sept vestiaires, dont un réservé aux femmes.

 

À la mezzanine, une coursive pourra accueillir 200 spectateurs additionnels. C’est également à ce niveau que logera le restaurant. D’une capacité d’environ cent convives, son plafond sera revêtu de bois et d’immenses baies vitrées offriront une vue en plongée sur la glace. « Le concept a été pensé pour permettre la tenue d’événements culturels, les évacuations ont été prévues en ce sens, note le directeur général de Mont-Joli. Il sera aussi très efficace sur les plans énergétique et écologique. »

 

D’abord en termes de mécanique. Le bâtiment, qui sera éclairé aux DEL, sera équipé d’un système au réfrigérant synthétique R-513A, un fluide frigorigène à faible potentiel de réchauffement climatique. Ensuite en termes de design. L’enveloppe, conçue pour éliminer tout pont thermique, contribuera à réduire les frais de chauffage d’environ 15 %. Le rendement énergétique sera aussi optimisé par le plafond réfléchissant, qui limite les besoins d’éclairage, et la couverture galvanisée qui, avec un indice de réflectance solaire élevée, réduit la charge énergétique du bâtiment.

 

Le complexe, qui portera le nom d’Amphithéâtre Desjardins en l’honneur de son principal commanditaire, sera mis en chantier le 1 mai prochain et sa construction sera achevée en douze mois. Le projet bénéficie en outre d’une aide de 5,4 millions provenant du Fonds Chantiers Canada, tandis que la Ville de Mont-Joli y participe à hauteur de 2,7 millions.

 

Cet article est paru dans l’édition du 28 février 2019 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.