Nouvelle école primaire à Saint-Joseph-du-Lac

25 mars 2015
Par Marie-Ève Sirois
Nouvelle école primaire à Saint-Joseph-du-Lac

La construction de la nouvelle école primaire à Saint-Joseph-du-Lac va bon train depuis la fin de l’été dernier. 

Et selon l’échéancier prévu, elle sera fin prête pour la rentrée des classes de septembre prochain. La structure d’acier est montée, la toiture (membrane bicouche élastomère) est complétée et les murs en blocs de béton sont en construction.

 

Le projet est réalisé par la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) pour la somme de 10,3 millions $. À terme, cette nouvelle école logera 3 groupes de niveau préscolaire et 18 groupes de niveau primaire, pour un total de 21 classes. Ces dernières seront réparties dans un bâtiment de 4 280 mètres carrés, qui s’élève sur deux étages sans sous-sol.

 

L’étape de conception a fait l’objet d’un rachat de plan. Ainsi, cette nouvelle école comportera certaines similarités avec celle récemment construite à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Par contre, sa signature architecturale sera unique grâce à un choix de revêtements extérieurs propre à ce projet. Ce dernier est d’ailleurs composé de maçonnerie d’argile, de parements d’aluminium et de tôle d’acier.

 

« Ce sera une école avec beaucoup de luminosité, les murs sont très fenêtrés », lance l’architecte responsable du projet, Stéphanie Bastien, de Grenon Viau Bastien Gosselin architectes en consortium. De plus, on a pris soin de faire des choix de matériaux durables. Par exemple, les cages d’escaliers sont composées de béton coulé avec revêtement de céramique, ce qui résiste bien aux sels déglaçants transportés à l’intérieur par les bottes des élèves. On a également opté pour des cadrages de fenêtres en aluminium, plus résistants que ceux en acier peint.

 

Sur le plan énergétique, des mesures tels la géothermie, une isolation accrue et des appareils d’éclairage aux diodes électroluminescentes (DEL) sont au menu.

 

Les travaux d’ingénierie du projet sont réalisés par LBHA ingénieurs-conseils alors que l’entrepreneur Unigertec est en charge de la construction. Selon l’architecte Stéphanie Bastien, il resterait encore quelques petits contrats à adjuger, notamment en ce qui a trait à l’ébénisterie et à l’habillage des fenêtres.

 


Cet article est paru dans l’édition du mardi 10 mars 2015 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.