Nouvelles infrastructures d’aqueduc pour Chelsea

20 février 2015
Par Marie-Ève Sirois
Nouvelles infrastructures d’aqueduc pour Chelsea

La municipalité de Chelsea, située dans la région de l’Outaouais, donne un grand coup dans ses infrastructures d’eaux usées et d’eau potable avec un investissement totalisant 23 millions $.

Une première phase de travaux a débuté le 3 novembre dernier et ces derniers se poursuivront jusqu’à l’automne prochain. La mise en service des installations est prévue pour décembre 2015.

 

Le projet est divisé en quatre lots, dont trois ont déjà été octroyés. Celui qui n’a pas encore été adjugé concerne la rue Principale, mieux connue sous le nom du chemin Old Chelsea. Et comme ce lot implique également le ministère des Transports, il fait l’objet de plans conjoints entre la Municipalité et le Ministère. La valeur du lot est estimée à 3 millions $. Il comprend l’installation de tuyaux pour les égouts et l’aqueduc, les aménagements de surface et l’installation de bornes-fontaines sur une distance d’environ 4 kilomètres.

 

Les consultants du Groupe SM sont responsables des plans et devis de cette portion des travaux. Ils y travaillent depuis l’automne dernier. Charles Ricard, directeur général et secrétaire-trésorier pour la Municipalité de Chelsea, espère que les documents seront prêts pour mars prochain, de sorte que l’appel d’offres puisse être publié au mois d’avril.

 

En ce qui a trait aux trois autres lots, ils ont été respectivement remportés par Outabec Construction (lot 1 – 4,4 M$), Pronex Excavation (lot 2 – 3,0 M$) et Beaudoin (lot 3 – 9,4 M$). Les ingénieurs ayant travaillé aux plans et devis de ces trois lots font partie d’un consortium formé par BPR et Dessau.

 

Le lot 1 consiste à installer les tuyaux d’aqueduc et d’égouts pour les secteurs d’Old Chelsea. La reconstruction des routes et trottoirs est aussi comprise dans ce mandat. Les travaux, interrompus en décembre dernier, devraient reprendre en février.

 

Le second lot consiste à effectuer les forages horizontaux pour la prise d’eau dans la rivière Gatineau et le passage des conduites sous l’autoroute et la voie ferrée. Au total, ce sont quatre forages qui seront effectués par Pronex Excavation. La fin de cette phase est prévue pour la fin décembre 2015.

 

Le troisième lot comprend la construction d’une usine d’épuration, d’une usine de traitement d’eau potable et d’une station de surpression. Beaudoin devra aussi exploiter les usines pour une période d’un an avant de livrer le tout à la Municipalité. Les travaux débuteront au printemps, pour se terminer vers la mi-novembre 2015. On prévoit un mois de rodage avant la mise en marche officielle.

 

« Pour le procédé de traitement des eaux usées, nous avons dû sélectionner une option compacte, souligne Charles Ricard. Et ce, en raison de la capacité portante du sol limitée à l’endroit sélectionné. »

 

L’impact commercial de ces infrastructures en devenir est très important selon le directeur général. « Elles [infrastructures] permettront à certains commerces de proximité de s’installer dans le village, dit-il. Auparavant, les détaillants étaient craintifs d’entreprendre des travaux, ne sachant pas si la ressource en eau allait suffire à leurs besoins. Et je ne parle pas du coût des installations septiques, qui sont plus imposantes pour les commerces que les résidences. »

 

En tout, les nouvelles installations de Chelsea permettront de desservir l’équivalent de 1 200 unités d’habitation avec des services d’aqueduc et d’égouts. De plus, les usines construites pourront aisément voir leur capacité augmenter jusqu’à 3 400 unités grâce à l’ajout de modules de traitement. « Les ajouts seront effectués selon les besoins », termine Charles Ricard.

 

 


Cet article est paru dans l’édition du jeudi 22 janvier 2015 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.