Projets 2013-2014 - Zoom sur cinq donneurs d’ouvrage publics

12 août 2013
L’édifice de l’Atrium.

Tour d’horizon des projets de construction, de rénovation et d’aménagement de sociétés d’État et d’organismes publics québécois en 2013-2014.

 

Par Michel De Smet

 

Société immobilière du Québec

La Société immobilière du Québec (SIQ) est en voie d’injecter autour d’un demi-milliard de dollars dans son parc immobilier. Des investissements prévus en 2013-2014, environ 400 millions sont dévolus au développement, à l'aménagement et à la modernisation des édifices logeant les ministères et organismes publics. Une tranche de l’ordre de 100 millions, elle, est consacrée au parc immobilier du réseau de la santé et des services sociaux.

 

Les établissements de détention accaparent une part significative des investissements du bras immobilier du gouvernement du Québec. « Les travaux sont en cours au Centre de détention de Roberval. Le chantier devrait être complété fin 2014 au coût de 115 millions de dollars. Les travaux portent cette année sur le parement extérieur, les ascenseurs ainsi que l'installation de métaux ouvrés », indique Martin Roy, porte-parole à la SIQ.

 

Au moment d’écrire ces lignes, trois autres projets d'établissement de détention étaient en attente d’une autorisation du Conseil des ministres, soit ceux d’Amos, de Sorel- Tracy et de Sept-Îles. À noter que le chantier de Sorel-Tracy sera mené selon la formule de partenariat public-privé (PPP).

 

Parmi les autres projets majeurs pilotés par la SIQ, soulignons le réaménagement et l’agrandissement du palais de justice de Montmagny, où les travaux se poursuivront jusqu’au milieu de 2014 ; l'agrandissement du Centre des congrès de Québec, une démarche qui sera complétée au printemps 2014 ; et une cure de rajeunissement dont fait l’objet l'édifice l'Atrium, à Québec.

 

Du côté des projets touchant les établissements de santé et services sociaux, Martin Roy signale que les hôpitaux LaSalle, Charles-LeMoyne et Hôtel-Dieu de Lévis font actuellement l’objet de travaux majeurs, en particulier pour le réaménagement de leur service des urgences. Le budget total de construction pour ces trois centres de santé s'élève à 107,2 millions de dollars.

 

Enfin, une troisième phase dans laquelle la SIQ investira 67,9 millions de dollars sera entreprise à l'hôpital Maisonneuve- Rosement. Dans ce cas, l'objectif vise également à accroître la capacité d'accueil de l'établissement montréalais, notamment aux urgences.

 

Loto-Québec

Au Casino de Montréal, les travaux majeurs de rénovation (305,7 M$) entrepris en 2009 prendront fin l'automne prochain. Selon Jean-Pierre Roy, porte-parole de Loto-Québec, il reste à compléter la finition du niveau sous-sol ainsi que l'espace réservé aux gros joueurs situé au rez-dechaussée, soit un déboursé de 40 millions de dollars.

 

Au Casino du Lac-Leamy, à Gatineau, les travaux de revitalisation ont débuté à l'automne 2012. Menés par l'entrepreneur Verreault, ils nécessitent un investissement total de 50 millions de dollars. Le chantier, qui compte quatre phases, s'achèvera fin 2014.

 

Dans la foulée de ce projet, environ 9 millions de dollars seront investis en 2013 pour la construction de la partie centrale et du bar principal. En 2014, quelque 40 millions seront consacrés à la rénovation du hall d'entrée et du Salon des hautes mises.

 

« En 2013, nous comptons lancer une trentaine d'appels d'offres, soit une vingtaine pour le Lac-Leamy et une dizaine pour Montréal », indique Jean-Pierre Roy. Il ajoute qu'environ 5 millions de dollars additionnels seront injectés dans la maintenance de la dizaine de bâtiments que possède Loto-Québec.

 

Société d’habitation du Québec

Au cours de son exercice financier 2013-2014, la Société immobilière du Québec (SHQ) consacrera 443,5 millions de dollars à ses différents programmes favorisant l'accessibilité au logement. De ce montant, 231 millions serviront à la construction d'environ 3 000 unités d'habitation par le biais de son programme Accès-Logis. Ce montant représente 50 % des coûts de construction, 15 % étant assumés par le milieu à l'origine de chacun de ces projets et 35 % par des organismes comme des coopératives d'habitation ou des offices d'habitation.

 

« Au chapitre des rénovations aux habitations à loyer modique, nous allons engager 140 millions de dollars, tandis que la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) injectera une somme équivalente à notre mise de fonds. On prévoit aussi affecter une enveloppe de 72,5 millions à l'amélioration de l'habitat, notamment à l'adaptation universelle des logements », résume Lise Guillemette, vice-présidente à l'habitation sociale et communautaire à la SHQ.

 

Parmi les projets majeurs actuellement en cours, on relève la réalisation de la Résidence des Méandres, à Québec, dont le chantier se terminera en septembre prochain. Il s'agit de 252 logements pour familles, femmes en difficulté et aînés en légère perte d'autonomie. Le coût de construction s'élève à 47 millions de dollars, dont 19,6 millions sont assumés par la SCHL.

 

Il est à noter que dans tous les projets impliquant la SHQ, un organisme indépendant membre de l'Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) pilote le projet de construction et est, notamment, responsable des appels d'offres.

 

Société des alcools du Québec

Dans son plan d'immobilisations 2013-2014, la Société des alcools du Québec (SAQ) compte investir quelque 13 millions de dollars, une enveloppe budgétaire comparable à l'année précédente. Une partie de ce montant sera consacrée à deux projets majeurs.

 

D'une part, la société d'État procédera à l'agrandissement de sa succursale de Saint-Raymond, dans la MRC de Portneuf. Aussi, une nouvelle SAQ Dépôt sera inaugurée à l'automne prochain à Saint-Bruno-de-Montarville, à proximité de l'autoroute 30.

 

Les investissements de la SAQ serviront également à mener à bien 38 projets majeurs de mise à niveau dans ses succursales. Les appels d'offres auprès des entrepreneurs seront émis progressivement tout au long du présent exercice financier.

 

La SAQ procédera également à l'implantation, dans 80 magasins sélectionnés, d'une zone Cellier réservée aux vins les plus populaires et aux nouveaux arrivages. « Lorsqu’un bail arrive à échéance, on en profite pour se livrer à une analyse de marché détaillée, histoire de nous assurer que nous disposons du meilleur emplacement possible et que notre offre répond à la demande de la clientèle locale », souligne Renaud Dugas, responsable des relations avec la presse à la SAQ.

 

Société des établissements de plein air du Québec

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) verra plus particulièrement à la construction de 32 chalets lors de son exercice 2013-2014. Ces bâtiments seront notamment érigés dans les parcs nationaux d'Oka, des Monts-Valin, de la Jacques-Cartier et du Mont-Tremblant, mais aussi dans les réserves fauniques Rouge-Matawin, des Laurentides et de la Saint-Maurice.

 

« Ce qui est particulier, c'est que nous implantons cette année de nouveaux concepts de chalet, comme le Exp et le Modik. Le premier se caractérise par sa grande fenestration et le second, par sa structure de bois et le fait qu'il soit partiellement alimenté à l'énergie solaire », souligne Élaine Ayotte, porte-parole à la Sépaq.

 

Grosse activité également du côté des campings des parcs nationaux du Fjord-du-Saguenay et des Îles-de- Boucherville. Dans le premier, 32 emplacements seront aménagés alors que le second pourra accueillir en cours d'année 75 tentes et 16 véhicules récréatifs.

 

La Sépaq réalisera également en 2013 six projets significatifs sur le plan de la rénovation. Les chambres du Gîte du Mont-Albert seront ainsi mises au goût du jour. La première phase se déroule cette année.

 

Dans la même veine, plusieurs bâtiments d'accueil bénéficieront d'une remise en état aux parcs nationaux Frontenac et du Lac-Témiscouata. Des travaux de même nature seront menés dans les réserves fauniques Papineau-Labelle et Rouge-Matawin, tout comme au centre touristique du Lac-Simon.

 

La Sépaq procèdera aussi à des interventions à caractère environnemental. Ainsi, à la rivière Vauréal, sur l'île d’Anticosti, le site d'hébergement sera doté d'installations solaires et d'un système souterrain central de chauffage au glycol. De plus, la halte principale Le Domaine, à l'intérieur de la réserve faunique La Vérendrye, sera équipée d'un nouveau système de gestion des eaux usées.

 

 


Cet article est tiré du Supplément thématique – Projets 2013. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.