Saint-Constant : un centre aquatique pour l’été 2020

26 avril 2019
Par Jean Garon
Saint-Constant : un centre aquatique pour l’été 2020

C’est maintenant confirmé, la Ville de Saint-Constant amorcera à la fin d’avril les travaux de construction de son nouveau centre aquatique dans le parc Lafarge, situé en bordure de la route 132 et des rues Longtin et Lautrec.

La réalisation de ce projet clé en main a été confiée à l’entrepreneur général Construction L. Grenier. Il s’agit d’un investissement d’une quinzaine de millions de dollars, incluant l’aide financière d’un peu plus de 6 millions de dollars accordée à parts égales par les gouvernements du Canada et du Québec par le biais du Fonds Chantiers Canada-Québec et du Fonds des petites collectivités.

 

Une première phase préparatoire annoncée le 4 mars dernier par la Ville concerne des travaux d’excavation du site où sera construit le nouveau centre aquatique. Le sous-traitant Béluga Construction y a déjà transporté quantité de sable et de gravier ainsi que de la machinerie lourde qui serviront bientôt à la préparation des fondations. Le soustraitant doit cependant attendre le feu vert des autorités avant d'amorcer ses travaux.

 

La livraison du nouveau centre aquatique est maintenant prévue pour l’été 2020 plutôt qu’au printemps 2020, tel qu’il fut annoncé antérieurement. Les firmes professionnelles sont déjà choisies. Il s’agit en l’occurrence de Héloïse Thibodeau Architecte pour l’architecture et le design d’aménagement, de CLA Experts-Conseils pour le génie civil et la structure, ainsi que de Navada pour les installations électromécaniques. À la fin du mois de mars, certains plans et devis restaient à finaliser en raison de quelques changements apportés au projet.

 

Selon l’architecte à la direction des opérations chez Héloïse Thibodeau, Philippe Cazanave, le nouveau bâtiment aura une superficie d’environ 50 000 pieds carrés sur un étage. Il sera construit avec une structure d’acier dont l’enveloppe sera constituée principalement d’un revêtement métallique et d’une grande fenestration de type mur-rideau. L’intérieur comprendra plusieurs bassins, dont deux à vocation récréative, un destiné aux compétitions, et une rivière à courant. On y trouvera également les installations habituelles de vestiaires, de douches et de bain thérapeutique, une pataugeoire avec jeux d’eau et glissades, ainsi qu’une salle multifonctionnelle et des gradins préfabriqués en aluminium pour accueillir des spectateurs et visiteurs.

 

Aucune mesure durable particulière n’a été prévue, si ce n’est une livraison conforme aux normes et meilleures pratiques pour la construction de ce type de bâtiment.

 

Selon une porte-parole de la Ville, la réalisation du projet poserait tout de même des défis au plan environnemental, principalement aux abords de la rivière Saint-Régis qui éprouve des problèmes d’érosion. Une étude spéciale serait aussi requise pour dresser un inventaire archéologique sur le site.

 

Rappelons finalement que la réalisation de ce projet viendra combler une demande des résidents de Saint-Constant depuis une trentaine d’années, à la satisfaction des élus et de la population. Une étude réalisée préalablement par la firme BC2 avait même confirmé sa faisabilité. Annoncé en grandes pompes en mai 2017, à tout le moins pour ce qui est des intentions et des engagements financiers, le projet est en bonne voie de se concrétiser.

 

Cet article est paru dans l’édition du 12 avril 2019 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.