Tour du chapeau pour la Tour des Canadiens

1 mars 2018
Par Michel Bouchard
La Tour des Canadiens : un trio qui se démarque

En octobre dernier, Cadillac Fairview, Canderel et le Club de hockey Canadien ont procédé à l’annonce de la construction de la Phase III de la Tour des Canadiens, dernière étape d’un projet d’envergure au coeur de la Métropole.

Le projet en trois phases de la Tour des Canadiens s’est amorcé en 2013, pour répondre à une demande grandissante pour de nouvelles unités d’habitation. Ce sont 550 unités qui ont été livrées lorsque la Phase I a été complétée en 2016. De l’autre côté de la rue Saint-Antoine, la Phase II a été lancée il y a environ douze mois, et on y a prévu 590 unités de condominiums. « C’est au printemps dernier que s’est amorcée la construction de la Phase II et nous en sommes déjà au 30e étage de la structure qui en atteindra 55 à terme. On vise une livraison pour 2021 », explique Daniel Peritz, vice-président principal chez Canderel pour Montréal et Ottawa.

 

Avec une facture visuelle somme toute semblable à celle de la deuxième tour, également signée par Page + Steel/IBI Architects, conjointement avec Béïque Legault Thuot Architectes, le projet de la Phase III, annoncé en octobre dernier, comportera 567 unités sur 55 étages et sera notamment relié par une passerelle aérienne vitrée enjambant la rue Saint-Antoine à la tour de la phase précédente, dans le but de permettre un accès direct autant au Centre Bell, qu’à la gare Windsor, au métro ou au Réseau piétonnier souterrain de Montréal (RÉSO).

 

« En fait, les deuxième et troisième tours sont interconnectées par une passerelle reliant leurs podiums », précise monsieur Peritz. L’édifice comprendra également une douzaine de maisons de ville situées sur les façades ouest et sud.

 

De nombreuses facilités viendront s’ajouter au style de vie de ceux qui habiteront le gratte-ciel, alors qu’on y a prévu une salle d’entraînement complète, des espaces communs, une piscine, un spa de type méditerranéen, une salle de jeux ainsi qu’une terrasse juchée sur le toit de l’immeuble qui rendra possible les réceptions privées des occupants. Qui plus est, on a ajouté un système de rangement automatisé afin de faciliter les livraisons, le tout premier de ce type à Montréal.

 

Le salon extérieur de la tour - Photo de Cadillac Fairview, Canderel, Fonds Immobilier de solidarité FTQ, Club de hockey Canadien de Montréal

 

« Sur le plan des commodités, on y retrouvera notamment un lobby de style hôtel-boutique et un café-terrasse qui s’apparente à ce qu’on peut retrouver dans une ville comme New York, soit un café lié à un parc extérieur intime de type pocket park. C’est un espace vert qui ajoute énormément au cachet de l’immeuble », spécifie le principal intéressé.

 

Dernièrement, la Ville a annoncé un espace vert de deux acres qui sera éventuellement aménagé tout juste au sud des trois tours. Le projet a été conceptualisé avec l’idée d’épouser un style de vie qui répond aux besoins et aux désirs de la nouvelle génération de travailleurs. « La revitalisation des infrastructures de la ville de Montréal a engendré une vague de gens désirant s’établir là où est l’action. Pour un immeuble de cette taille, la vitesse avec laquelle les unités ont été vendues doit constituer un record à Montréal. Le centre-ville est en santé, les gens veulent y vivre, y habiter et y travailler. Cela démontre une volonté d’occuper des lieux plus efficaces, les gens peuvent marcher pour aller au travail, ils peuvent utiliser les transports en commun, ils sont moins dépendants des voitures. »

 

Malgré l’ampleur du défi d’avoir à respecter à la fois le style et les caractéristiques du milieu environnant, le bâtiment se démarque tout de même par son design et par son style audacieux, avec un décor luxueux au goût du jour.

 

« On espère amorcer la Phase III le plus rapidement possible, soit au courant de l’année 2018, tout dépendant des ventes. Même si la date n’est pas complètement fixée, on vise une livraison pour 2022 », ajoute Daniel Peritz. « Au terme du projet, qui prendra fin avec la livraison de la troisième et dernière tour au coût de 150 millions, c’est une somme de près d’un demi-milliard de dollars qui aura été investie au total. »

 

Cet article est paru dans l’édition du jeudi le 15 février 2018 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications