Deux femmes racontent comment la construction les a choisies

23 juillet 2018
Par Marie-Josée Lanciault
Stéphanie Fortier-Dumais et Marie-Claude Chevrette - ELLES de la construction

Le 26 avril dernier, le Comité Québec des Elles de la construction organisait une rencontre réseautage à Québec. L’événement se tenait dans les bureaux du partenaire de la soirée, MAB Profil, un chef de file en distribution de mobilier de bureau. Pour l’occasion, le comité avait invité à titre de conférencières, Stéphanie Fortier-Dumais, avocate chez Langlois avocats, et Marie-Claude Chevrette, présidente d’Éconeau, leader en système de récupération de pluie au Québec. Deux femmes qui font leur marque dans leur milieu respectif.

Stéphanie Fortier-Dumais : Brune et légale

Stéphanie Fortier-Dumais commence sa présentation par une anecdote qu’elle s’amuse à raconter, c’est-à-dire sa première visite de chantier vêtue d’un tailleur et de talons hauts, qui ne se déroula pas sans embûches! Ce fut un premier pas vers la découverte du milieu de la construction.

 

Fille de Québec, jamais elle n’avait envisagé une carrière dans le droit. Cartésienne, ses intérêts se dirigeaient davantage vers les sciences de la nature. Puis, après de brèves études en enseignement des mathématiques, elle change de cap pour s’inscrire en droit. Surtout motivée par l’envie de relever des défis et par l’esprit de compétition. Puis, en 2013, en deuxième année de droit, vint le moment de choisir son stage. C’est finalement chez Langlois avocats, son employeur actuel, qu’elle est retenue pour y faire ses premiers apprentissages dans la pratique du droit.

 

L’importance d’un mentor

Elle ne connaissait presque rien du droit de la construction avant de rencontrer des spécialistes et collègues de travail chez Langlois. Elle remercie tout spécialement son mentor, Me Jean-Patrick Dallaire, qui l’a introduite dans l’univers de la construction.

Lentement mais sûrement, elle a établi sa crédibilité et développé son réseau. Pour y arriver, elle a en outre rédigé plusieurs articles et donné des conférences. Elle a notamment été conférencière au congrès de la CEGQ en 2017 puis, l’année suivante.

 

Les défis de la pratique

Les conseils de Stéphanie Fortier-Dumais dans le développement d’une carrière sont d’abord de se faire confiance et de prendre sa place. « Au début, on est entouré de personnes expérimentées, c’est un peu intimidant et ça nous sort de notre zone de confort », affirme-t-elle. Elle relève un défi d’importance en 2017 : elle mène un procès nécessitant une preuve complexe, seule contre un adversaire aguerri à tête blanche. Résultat : elle a gagné! La clé du succès : la préparation. C’est d’ailleurs selon elle la meilleure arme pour tout professionnel débutant dans sa carrière.

 

Elle affirme haut et fort que le droit de la construction l’a choisie grâce à une série d’éléments, dont un excellent mentor, des clients respectueux et passionnés de leur travail et des dossiers stimulants et intéressants.

 

Pour conclure, elle admet en toute franchise que gagner la confiance des clients dans le domaine de la construction peut être plus difficile en tant que femme, mais que malgré tout, elle considère s’être toujours sentie à sa place puisqu’elle a appris à la prendre!

 

Marie-Claude Chevrette : l’importance de s’accrocher à beaucoup de petits bonheurs

Marie-Claude Chevrette commence sa carrière dans le milieu hôtelier mais rêve secrètement de posséder sa propre entreprise. Elle a réalisé très jeune qu’elle est une personne fonceuse et déterminée. De plus, son intérêt pour l’environnement et le recyclage a toujours été présent. Les graines commencent à semer en elle quand en 2010, le système de récupération d’eau de pluie créé par son père au chalet familial règle le problème de puits artésiens. À cette époque, peu de personnes croyaient au concept car l’eau était encore perçue comme une ressource illimitée dans la mentalité des gens. De plus, lorsqu’elle parlait de son projet de systèmes de récupération de l’eau, les gens étaient surpris qu’une femme ait pensé à ça!

 

En 2012, l’hôtel où elle travaille entreprend des coupes et Marie-Claude perd son poste. Elle se dit que le moment est venu de se consacrer à temps plein à son rêve d’entrepreneuriat, à l’époque, aux côtés de son père. C’est alors qu’Éconeau voit le jour au moment où seulement 11 municipalités ont un compteur d’eau. Marie-Claude Chevrette, guidée par ses valeurs, croit en l’impact positif de son concept pour la planète. Au fil des ans, Éconeau installe maintenant ses systèmes dans les secteurs commercial et résidentiel. Un beau succès pour cette jeune entrepreneure. 2018 s’avère une année marquante pour Marie-Claude car elle tient maintenant seule les rênes de l’entreprise. 

 

En 2013, sa vie bascule

Tout va bien dans la vie de Marie-Claude Chevrette : son entreprise prend ses ailes, et à 32 ans elle s’apprête à unir sa destinée à un homme extraordinaire. Trois jours avant son mariage, le diagnostic tombe : cancer du sein. Dans cette lourde épreuve, Marie-Claude aurait pu perdre pied mais elle a décidé de s’accrocher à la vie. Contre vents et marées, elle se bat pour nourrir son projet de vie à deux et aussi pour faire croître son entreprise en expansion.

 

Après une longue période de traitements, deux opérations, une épreuve qui a duré 10 mois, Marie-Claude est aujourd’hui en rémission. Son entourage apprend à vivre avec la nouvelle Marie-Claude qui a fait le choix de s’accrocher à beaucoup de petits bonheurs. Sur cette note, elle conclut : « Nous avons une vie à vivre, on doit la vivre sainement et pleinement. » Ton message est entendu Marie-Claude!

 

http://langlois.ca/

http://econeau.com/

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

L’image de votre entreprise est-elle rentable?
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau
Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !
Le parcours d'une jeune femme qui n'a pas froid aux...
Que faire lorsque le donneur d’ouvrage annule le premier appel d...

Nos publications

Nos publications