Camions : 2019 fait le plein de nouveautés

15 mai 2018
Par Éric Descarries
Camions : 2019 fait le plein de nouveautés

Fut un temps où une camionnette pick-up se résumait à deux portes, une banquette recouverte de vinyle, des tapis de caoutchouc, un moteur aussi lent que bruyant et une caisse à peine protégée des chocs et des intempéries. Les temps ont bien changé, si bien que les modèles actuels peuvent désormais accueillir jusqu’à six personnes à leur bord, en plus d’arborer un design d’intérieur aux allures de Cadillac ou de Lincoln. Le souci de protection de la caisse, atteignable que par le biais de marches ou d’escaliers, témoigne d’une symbiose entre esthétisme et utilité.

Reste toutefois un dénominateur commun entre les anciens et les nouveaux pick-up : ils sont indissociables du domaine de la construction. Entrepreneurs, spécialistes et travailleurs de l’industrie sont presque tous propriétaires d’un tel véhicule, ou du moins aspirent à le devenir. Mais un problème persiste toujours devant une offre si diversifiée, soit celui de savoir sur quel modèle arrêter son choix.

 

Ford

Difficile de ne pas amorcer ce tour d’horizon avec Ford, son F-150 demeurant le meilleur vendeur en ce qui a trait aux grands pick-up. Ses chiffres de vente continuent d’ailleurs d’augmenter d’année en année, surtout depuis que son constructeur est passé de l’acier à l’aluminium pour sa carrosserie et sa structure (sauf le châssis).

 

Le F-150 présente quelques retouches esthétiques en 2019, sauf que ce sont ses améliorations techniques qui attirent l’attention. Du lot, un nouveau moteur V6 de base révisé, deux V6 EcoBoost turbocompressés ayant gagné en puissance et en économie, un V8 semblable à celui de la Mustang GT et surtout une boîte automatique à 10 rapports pour certains des plus puissants moteurs. Un petit V6 turbodiesel de 3,0 litres, que le constructeur annonce supérieur à toute concurrence, est également proposé. Ford promet une motorisation hybride électrique pour 2020 avec une génératrice mobile.

 

 Éric Descarries

 

Pour un acheteur qui songerait plus à une camionnette de performance, la version Raptor à moteur V6 de plus de 450 chevaux, qui fera l’objet d’une révision sous peu, est à considérer. La gamme Super Duty (F-250, F-350, F-450), récemment révisée, est livrable avec le V8 de 6,2 litres ou le V8 turbodiesel de 6,7 litres. Tout semble indiquer qu’elle sera redessinée pour 2019. Les F-150 peuvent transporter jusqu’à 1 950 livres et tirer des remorques d’un poids allant jusqu’à 13 200 livres selon les plus récentes annonces du constructeur.

 

Ram

C’est au plus récent salon de l’automobile de Detroit que Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a dévoilé son nouveau pick-up Ram, entièrement redessiné. Un nouveau modèle qui partage certes quelques ressemblances avec le précédent, mais qui s’en distingue par de nombreuses différences, surtout en ce qui concerne l’intérieur. Incidemment, Ram se targue d’offrir la plus grande cabine du segment avec une rangée de sièges arrière qui peut s’incliner de huit degrés.

 

Pour le moment, les nouveaux Ram ne viennent qu’avec le V6 de 3,6 litres et le V8 Hemi de 5,7 litres. Le premier est équipé d’un système hybride léger, soit un moteur électrique- génératrice, fonctionnant avec un ensemble de batteries de 48 volts, qui remplace l’alternateur. Ce système permet d’adopter la technologie Stop-Start, qui arrête et repart le moteur aux feux rouges, en plus d’ajouter du couple au V6 (ou au V8 sur lequel ce système est offert en option). En ce qui a trait au V6 turbodiesel de l’année dernière, celui-ci devrait faire un retour plus tard en 2019.

 

 FCA

 

La seule boîte de vitesses proposée est l’automatique à huit rapports, alors que la motricité aux quatre roues sur commande y est évidemment toujours livrable. Il est à noter que la suspension arrière des Ram est à ressorts hélicoïdaux avec cinq bras tirés. Selon les documents de FCA, les nouveaux modèles peuvent accepter une charge maximale de 2 300 livres et tirer jusqu’à 12 750 livres. Le même FCA laisse également savoir que « l’ancienne » version du Ram (2018) devrait demeurer disponible à un prix très concurrentiel pour l’année qui vient, alors que, pour le moment, les plus imposantes versions – HD 2500 et 3500– sont reconduites, incluant l’option des moteurs diesel Cummins.

 

Chevrolet Silverado

General Motors a semblé sentir le besoin de répondre aux assauts de Ford et de son F-150. Le grand constructeur américain assurait la réplique, l’hiver dernier, en dévoilant un tout nouveau Silverado entièrement redessiné. Sans l’usage massif d’aluminium (sauf pour les portes, le capot et les hayons), ce dernier se veut maintenant plus léger de 450 livres. Même le châssis y a été revu pour être allégé de 88 livres. Le Silverado 2019 devrait proposer environ six motorisations, mais au moment d’écrire ces lignes, seulement trois sont officiellement connues dont les traditionnels V8 de 5,3 et 6,2 litres, fortement révisés, et un tout nouveau six cylindres turbodiesel en ligne Duramax de 3,0 litres. Les spéculations vont bon train chez les autres, notamment concernant la possibilité d’une version hybride d’un V6 et celle d’un quatre cylindres turbodiesel. La boîte automatique sera à huit ou dix rapports (cette dernière ayant été développée avec la collaboration de Ford) et la motricité aux quatre roues sur commande demeure une option.

 

 GM

 

L’intérieur de la version à cabine d’équipe (Crew Cab) est allongé de trois pouces, en plus d’être redessiné pour bonifier l’espace et assurer un certain luxe. Quant à la caisse, elle a été redessinée avec un compartiment intérieur dont les murs latéraux ont été repoussés vers les flancs, donnant ainsi une plus grande capacité de charge. Le plancher de cette caisse est fait d’acier renforcé. Le nouveau Silverado sera offert sous diverses finitions, de la Work Truck de base à la High Country, en passant par la Trail Boss.

 

GMC Sierra

Évidemment, GMC a suivi Chevrolet dans le développement de nouveaux pick-up. Par conséquent, le jumeau du Silverado, le Sierra, est complètement refait pour 2019, mais avec une carrosserie différente. Sa caisse arbore une toute nouvelle allure, qui peut être semblable à celle du Silverado ou en composite léger (résistant et invulnérable à la corrosion). De plus, celle-ci pourrait être équipée d’un panneau arrière dont la demie supérieure peut se replier pour y charger des éléments plus longs que la caisse ou se déplier pour former un escalier aidant à y monter. GMC vient aussi d’annoncer une version hors route avancée de son Sierra, le AT4. Aucune spécification de charge ou de remorquage n’a été annoncée, mais les versions actuelles des pick-up GM affichent un remorquage maximum de 12 500 livres. Les GM Silverado et Sierra HD 2500 et 3500, reconduits pour le moment, devraient voir leurs versions renouvelées sous peu.

 

 GM

 

Toyota Tundra

Toyota n’a toujours pas annoncé de changements majeurs à ses grands pick-up Tundra, à l’exception de l’ajout de versions TRD, axées davantage vers les excursions hors route que le travail. Les Tundra sont toujours proposés avec un V8 à essence de 4,6 et 5,7 litres, une boîte automatique à six rapports, ainsi que la motricité aux quatre roues sur commande optionnelle. Leur capacité de charge peut aller jusqu’à 1 730 livres, alors que celle de traction atteint 10 200 livres. Il n’y a pas de version plus robuste que les 2500 et 3500 de Tundra.

 

 Toyota

 

Nissan Titan

Les attentes fondées à l’endroit du grand pick-up Titan, complètement redessiné par Nissan, auront mis du temps à être justifiées. Maintenant que toute la lignée se voit commercialisée, le Titan est proposé en diverses versions avec cabine d’équipe à quatre portes.

 

 Nissan

 

Sous le capot, au Canada, deux moteurs se trouvent au catalogue, soit le V8 de 5,6 litres et le V8 Cummins turbodiesel de 5,0 litres. Ce dernier, dans la version plus robuste (XD), équivaudrait à un F-200, si ce Ford existait. Seule la boîte automatique y est livrable, à six rapports avec le moteur à essence et cinq avec le diesel. Les Titan affichent une capacité de charge maximale de 2 910 livres et une de remorquage de 12 760 livres (avec le V8 diesel). Il n’y a cependant pas de version plus robuste au catalogue.

 

Les fourgons...

Depuis que le segment des fourgons a adopté la formule européenne avec l’arrivée en Amérique du Nord du Sprinter de Mercedes-Benz (d’abord avec Dodge Ram), plusieurs travailleurs de la construction semblent avoir adopté cette configuration qui protège le matériel en transport. Fait intéressant, plusieurs de ces véhicules sont livrables en divers formats incluant des carrosseries allongées ou surélevées.

 

Pour 2018, l’arrivée imminente de la version redessinée du Mercedes-Benz Sprinter est la seule exception au tableau, alors que les Ford Transit, les Ram Pro- Master et les Nissan NV seront tous reconduits.

 

 Ford

 

Même GM reconduit ses anciens fourgons traditionnels Chevrolet Express et GMC Savana, exception faite qu’un moteur diesel à quatre cylindres est proposé dans certains modèles et que Ford continue d’offrir ses E Series (Econoline), E-350 et E-450 en format tronqué.

 

Les fourgons sont aussi proposés en plus petit format intermédiaire pour l’utilisation urbaine. Alors que les Nissan NV200 (Chevrolet City Express), Mercedes-Benz Metris et Ram ProMaster City sont reconduits pour l’année à venir, Ford a redessiné l’avant de son populaire Transit Connect et en a changé les moteurs avec un turbodiesel de 1,5 litre et un nouveau quatre cylindres à essence de 2,0 litres. Notons que le Connect est maintenant commercialisé à grande échelle en version pour passagers.

 

... Et les intermédiaires

Les plus petits pick-up intermédiaires, qui semblaient pourtant en voie de disparition, sont de retour. Pendant quelques années, Toyota et Nissan tenaient le fort jusqu’à ce que GM arrive avec ses Chevrolet Colorado et GMC Canyon redessinés.

 

Alors que chez Toyota, le Tacoma d’aujourd’hui était dessiné (moteurs à quatre cylindres et V6, boîte mécanique ou automatique avec la motricité aux quatre roues sur commande), Nissan continuait (et continue toujours) avec son fidèle Frontier (quatre ou V6, manuel ou automatique à deux ou quatre roues motrices), les amateurs de la marque attendant toujours qu’un nouveau modèle vienne à la rescousse. Ajoutons également le retour du Honda Ridgeline à ce segment.

 

 Ford

 

La grande nouvelle pour l’année à venir est le retour du Ford Ranger qui, de prime abord, ne sera offert qu’avec un quatre cylindres turbo de 2,3 litres et une boîte automatique de 10 rapports avec la motricité aux quatre roues. La rumeur veut que sa version Raptor ait droit à un moteur turbodiesel. Ford tente ainsi de mettre un terme au grand succès de GM avec ses Colorado et Canyon, déjà offerts avec un efficace quatre cylindres ou un puissant V6 de 3,6 litres avec boîte automatique (à huit rapports pour le V6).

 

GM offre aussi un étonnant quatre cylindres diesel dans ses plus petits pick-up. Alors que ceux-ci ont une capacité de charge maximale de 1 580 livres et une de remorquage de 7 000 livres, Ford n’a pas encore annoncé les spécifications du prochain Ranger. Les chiffres devraient toutefois se ressembler.

 

Enfin, des confirmations sont toujours attendues concernant la production de versions pick-up intermédiaires de Jeep Wrangler, de Mercedes-Benz et peut-être de Volkswagen. Mais celles-ci ne viendront fort probablement pas avant 2019 ou 2020.

 

 


Cet article est tiré du Supplément thématique – Équipement de chantier . Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

 

 

 

Équipements, produits et matériaux

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications