Apprendre à maximiser les performances

21 novembre 2017
Par Michel Bouchard
Martyne Malo, conseillère en développement chez Symphonia Groupe Conseil.

Dynamiser la performance de ses employés et de ses équipes, c’est là une notion plutôt importante, et c’en est une que maîtrise Martyne Malo, conseillère en développement chez Symphonia Groupe Conseil.

L’idée première découle d’un questionnement des plus simples, mais dont la réponse se veut complexe : « Comment procéder pour générer de la performance au sein de son organisation ? »

 

La logique exposée par madame Malo est claire, les gens deviennent plus performants quand ils sont au fait de ce à quoi ils contribuent. Ils doivent savoir si la mission est évolutive, connaître les activités qui créent de la valeur au sein d’un système de performance, la mission de l’entreprise et l’orientation stratégique qui peut en découler en fonction des préoccupations propres à l’année en cours. « Il faut s’assurer de donner les outils à son employé pour qu’il puisse avancer. Par exemple, les milléniaux vont vite, ils veulent avancer rapidement, ils ont besoin d’être stimulés », explique-t-elle.

 

Le système de performance demeure un instrument de gestion, car il permet d’orienter l’action. Mais la performance reste en soi un concept vague et difficile à définir, puisqu’il doit impérativement être lié au contexte où il est appliqué.

 

« Le propos consiste à prendre conscience que si l’on désire être une entreprise qui performe, il faut d’abord s’intéresser à la définition et à l’organisation de cette performance. Il faut s’assurer de mettre en place un système qui la génère. Pour être réalisable, l’atteinte de la performance doit donc être organisée, mesurée et dirigée. »

 

Celle qui anime l’atelier Dynamiser la performance de vosemployés et de vos équipes à l’Expo Contech Bâtiment précise qu’une simple rencontre annuelle et l’organisation de 5 à 7 ne suffisent pas à générer de la performance. « On explique au gestionnaire qu’il est capital de procéder à des rencontres de performance régulières où l’employé est reconnu dans ses contributions et avisé des défis qu’il a à relever. Il doit savoir où il en est, où il doit aller, et doit être outillé de stratégies pour y parvenir. »

 

L’atelier offert par celle-ci, s’adressant spécifiquement aux décideurs, aux gestionnaires et aux leaders oeuvrant dans le domaine de la construction, se décline à travers un assortiment de méthodes d’apprentissage. « Dès le départ, on regroupe les gens et on tente de provoquer une prise de conscience. On réfléchit à des questions précises : qu’est-ce que la performance ? Comment mesure-t-on la performance ? Comment reconnaît-on un employé performant ? « On doit différencier la motivation, la mobilisation et l’engagement.

 

On procède à un remue-méninges, on se questionne, on participe, on propose, on fait un tour de table complet. Les gens peuvent soulever des points et des interrogations qu’ils n’oseraient pas aborder en milieu de travail. Cela leur donne l’occasion de pousser leur réflexion plus loin dans le but ultime de trouver l’énoncé qui est clair, atteignable et mobilisant », conclut celle qui collabore avec Contech depuis 2006.

Ressources humaines et affaires

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications