La certification WELL se porte bien

10 mai 2019
Par Pierre-Luc Déry
La certification WELL se porte bien

La certification WELL a fait son entrée au Québec. Celle-ci vise des bâtiments ayant un impact positif sur la santé des occupants tant sur le plan de la nutrition que ceux de la forme physique, de l’humeur, du sommeil et du rendement.

Administré par International WELL Building Institute (IWBI), WELL est un système basé sur la performance qui mesure, certifie et surveille les fonctionnalités d’un bâtiment qui ont une incidence sur la santé et le bien-être des occupants, par le biais de l’air, l’eau, la nourriture, la lumière, la forme physique, le confort et l’état d’esprit. WELL tire ses fondements d’une recherche explorant les connexions entre le bâtiment, où nous passons 90 % de notre temps, et son impact sur notre santé et notre bien-être en tant qu’occupants.

 

Voici des exemples de nouveaux projets ayant décidé de viser une certification WELL.

 

Agora

Il s’agit d’un nouvel ensemble immobilier composé de 210 000 pieds carrés  de locaux pour bureaux, de 120 000 pieds carrés de commerces, de 600 logements et de nombreux espaces verts, où on retrouvera une place publique de 80 000 pieds carrés.

 

Ce projet mixte évalué à 250 millions de dollars prendra la forme d’un village urbain au cours des cinq prochaines années.

 

Projet Agora à Gatineau - Image de Lapalme Rheault et L’Ecuyer Lefaivre

 

La conception du projet Agora est axée sur le développement durable et l’humain. Il visera la certification LEED pour les bâtiments et la certification WELL pour l’environnement bâti des locaux pour bureaux. On y trouvera également un gymnase, un centre de santé, ainsi qu’un service de garde pour les résidents, les commerçants et les employés. On y favorisera les modes de transport alternatifs comme la marche, le vélo et les transports en commun.

 

Humaniti

Ce projet vise les certifications LEED Or et WELL. Il possédera notamment des espaces verts à l’extérieur, sur les trois terrasses et à l’intérieur grâce à des murs végétalisés. Les aires de vie miseront sur une grande luminosité, avec une combinaison de fenêtres pleine hauteur et murs-rideaux.

 

Conçu par la firme Lemay, le futur édifice de 120 mètres se déploiera en forme de H, composé de trois blocs imbriqués les uns dans les autres et formant une cour linéaire dans le prolongement de la place Jean-Paul-Riopelle.

 

Projet Humaniti - Image de Lemay

 

La tour de 39 étages, dont 5 de stationnement sous-terrain, devrait abriter 314 logements locatifs, 152 copropriétés dans les étages supérieurs, un hôtel de 193 chambres, plus de 540 mètres carrés de locaux pour bureaux, environ 1600 mètres carrés d’espaces commerciaux.

 

Les travaux estimés à 200 millions de dollars, entamés en juillet 2017, devraient être complétés en 2020.

 

Fabrik8 Waverly

Ce projet vise une certification WELL et une livraison pour l’été 2019. Le promoteur principal, Lima Immobilier, a mandaté la firme rocioarchitecture pour concevoir le complexe de bureaux de 200 000 pieds carrés dans le Mile-Ex.

 

Dans ses efforts d’obtention de la certification WELL, Fabrik8 Waverly mettra en œuvre des technologies avancées sur les plans du confort thermique, de l’éclairage, du chauffage, de la climatisation, des ambiances musicales, de l’électrification des transports, de la qualité de l’air, de la qualité de l’eau ainsi que pour plusieurs autres aspects dans l’environnement du complexe.

 

Maquette du projet Fabrik8 - Image de rocioarchitecture

 

Les deux corps de bâtiment formant le projet sont liés par une passerelle suspendue. Au rez-de-chaussée, des espaces commerciaux installés en retrait de la façade visent à prolonger et à intégrer l’espace public de la rue. Le toit devient un jardin partagé accueillant des espaces de détente, un gymnase complet ainsi qu’un terrain multisport.

 

 

Tendances et opportunités