Chantier en règle : Inondations 2017 : la RBQ s’implique

5 septembre 2017
Des outils pour aider les sinistrés et les municipalités

Un très grand nombre de personnes ont vécu et vivent encore des moments difficiles en raison des inondations printanières. Devant ces évènements, la ministre déléguée au Travail, Dominique Vien, a mandaté la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) pour soutenir les sinistrés et coordonner les équipes spécialisées en construction.

L’objectif est notamment d’obtenir l’engagement d’entrepreneurs en construction et d’entreprises en nettoyage de réaliser des travaux à un juste prix.

 

Des outils pour aider les sinistrés et les municipalités

Pour remplir sa première partie de mandat, la RBQ a mobilisé des équipes d’information et de sensibilisation. Du personnel a donc participé, en mai et en juin, aux séances d’information du ministère de la Sécurité publique organisées dans plusieurs municipalités. Une pochette d’information, réunissant tous les éléments utiles concernant la sécurité des bâtiments, a été remise aux sinistrés.

 

Afin de bien accompagner ces derniers, la RBQ a créé une section Web destinée exclusivement aux inondations. Les citoyens et les municipalités peuvent y trouver, entre autres, des conseils de sécurité liés aux travaux qui devront être réalisés. S’y trouvent aussi des listes de vérification après inondation conçues par les partenaires de la RBQ et les éléments importants à considérer avant de signer un contrat avec un entrepreneur.

 

Ces outils s’avèrent extrêmement utiles alors que la période de reconstruction s’amorce. La RBQ invite d’ailleurs les citoyens à faire preuve d’une vigilance accrue. Des personnes mal intentionnées pourraient profiter de ces évènements pour obtenir de lucratifs contrats de reconstruction sans pour autant y être autorisées.

 

Des travaux à juste prix

Pour la seconde phase de son mandat, la RBQ a mis en ligne un formulaire d’engagement pour les entrepreneurs et pour les entreprises de nettoyage. Ce formulaire a aussi été diffusé auprès des associations d’entrepreneurs et d’entreprises afin qu’elles encouragent leurs membres à signer cet engagement. Tous les entrepreneurs signataires, détenant une licence RBQ, se sont ainsi engagés à offrir un service efficace et à juste prix. La liste de ces entrepreneurs peut être consultée à l’adresse www.rbq.gouv.qc.ca/inondations. Il est aussi possible d’utiliser un moteur de recherche pour trouver rapidement un entrepreneur à partir d’un code postal.

 

En juillet 2017, 255 entrepreneurs détenteurs de la licence RBQ ont signé cet engagement. À cette liste s’ajoutent les 246 entrepreneurs électriciens membres de la Corporation des maîtres électriciens du Québec et les 18 membres de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec. Au total, ce sont 519 entrepreneurs qui sont disponibles pour effectuer des travaux de reconstruction à juste prix.

 

On compte également sur l’engagement de 16 entreprises de nettoyage après sinistre.

 

Une reconstruction qui va de pair avec travail sous licence

La RBQ a mis en place un processus de visites sur le terrain pour vérifier que les entrepreneurs détiennent une licence valide et les inviter à signer l’engagement proposé par la RBQ. C’est une approche de prévention auprès des entrepreneurs par un échange courtois rappelant les règles applicables.

 

 

Les entrepreneurs ou les sous-traitants doivent non seulement détenir une licence RBQ, mais également la bonne catégorie ou sous-catégorie de licence pour le type de travaux à réaliser, que ceux-ci concernent des installations, des bâtiments ou des infrastructures.

 

Attention : les entrepreneurs dont la licence est restreinte ne sont pas autorisés à effectuer des travaux pour le compte d’un organisme public comme une Municipalité.

 

Avant de conclure un contrat, les responsables municipaux, tout comme les particuliers, devraient consulter le Registre des détenteurs de licence, accessible sur le site Internet de la RBQ au www.rpe.rbq.gouv.qc.ca. Ils auront ainsi l’assurance que l’entrepreneur ou le sous-traitant sont en règle et sont autorisés à réaliser les travaux qui leur sont confiés. Voilà une vérification simple à effectuer pour éviter bien des tracas !

 

Que ce soit pour assurer la sécurité du public ou veiller à la qualité des travaux effectués, la mission de la RBQ justifiait pleinement son implication lors des inondations survenues au printemps 2017.

 

Cet article est paru dans l’édition du mardi 22 août 2017 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.  


 

 

 

Réglementation

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.