La CSST et sa nouvelle campagne de prévention

Par François G. Cellier
La CSST et sa nouvelle campagne de prévention

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a récemment lancé une nouvelle campagne de sensibilisation. L’objectif vise à rappeler l’importance d’une bonne planification des travaux avant leur exécution, « pour ainsi prévenir les accidents et sauver des vies ». En vigueur pendant tout l’été, cette campagne s’adresse « aux employeurs, aux maîtres d’œuvre et aux travailleurs de la construction, mais également aux particuliers qui font faire des travaux ».

 

À la différence des années précédentes, la CSST a lancé une campagne radiophonique en 2012, en complément à des publicités télévisées. Elles mettent en vedette l’acteur Claude Legault, également porte-parole de la CSST. Cette campagne comporte également quatre vidéos disponibles dans la section dangerconstruction.ca, de la CSST. La première porte sur la prévention des chutes en hauteur. La seconde traite de l’importance de « travailler sur du solide, pour éviter que tout s’écroule ». Les troisième et quatrième vidéos rappellent, respectivement, de garder ses distances pour éviter les chocs électriques, et de réduire l’exposition pour se protéger des poussières d’amiante et de silice.

 

Prévention et secteur de la construction

L’industrie de la construction est plus propice aux accidents du travail et aux maladies professionnelles. Chaque jour, 20 travailleurs s’y blessent. Cela a représenté 7160 accidents au total en 2011. « De ces 20 travailleurs, trois subissent des blessures en raison d’une chute », précise Jacques Nadeau, porte-parole à la CSST. En outre, chaque semaine, deux travailleurs s’électrocutent ou se brûlent. Parmi les 53 décès recensés l’an dernier dans l’industrie de la construction, incluant les accidents et les maladies professionnelles, 6 ont été causés par des chutes. En comparaison, l’année 2010 a fait 52 morts. Au total, 25 % des décès au travail surviennent dans le secteur de la construction.

 

Les accidents du travail sont néanmoins en baisse dans toutes les sphères d’activité, y compris la construction, rappelle la CSST. Ce constat tient compte du nombre d’heures travaillées dans cette industrie en 2011, soit 156 millions, et du nombre de personnes qui y travaillent (près de 160 000). « Néanmoins, les blessures sont plus graves et plus coûteuses », relate Jacques Nadeau. Toutes catégories confondues, quelque 143 000 accidents ont été dénombrés en 2000, contre 91 000 en 2011. Bon an mal an, les indemnités versées atteignent 1,8 milliard $. Rappelons que la CSST est intervenue plus souvent en prévention et en inspections l’an dernier, avec 7230 visites de chantiers. Quelques 3464 constats ont été signifiés en 2010, contre 3028 en 2011.

 


Cet article est paru dans l’édition du mardi 12 juin 2012 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Publié le

18 juin 2012

Santé et sécurité au travail

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

 

Partenaires

La Garantie Abritat  Régie du bâtiment  3rmcdq  Incursion Voyages

Nos publications

Nos publications