Utilisation d’équipements certifiés – Penser sécurité, c'est constructif !

Par la Régie du bâtiment du Québec

Que ce soit pour l’électricité, le gaz ou la plomberie, l’utilisation d’équipements, d’appareils et de matériaux certifiés est un gage de performance et de sécurité.

 

Électricité – Non approuvé = danger 

L’installation d’un appareillage électrique non approuvé peut présenter des risques importants pour la sécurité. Le danger peut même être mortel lors d’une électrisation ou d’un incendie provoqué par une défaillance électrique. À plus forte raison, les équipements de protection, tels les disjoncteurs doivent être approuvés par un organisme reconnu afin d’en assurer les critères de fabrication et de bon fonctionnement. De leur côté, les détaillants, comme les centres de rénovation, doivent s’assurer que leurs produits répondent aux exigences, sans quoi il est interdit au Québec de les vendre, de les louer ou de les installer.

 

Consultez la liste des seuls organismes d’approbation en électricité accrédités par le Conseil canadien des normes et reconnus par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) sur le site de la RBQ.

 

Gaz – Utilisez des équipements homologués

Lorsque des équipements reliés au gaz ne sont pas homologués, ou quand ils sont utilisés sans égard aux mesures de sécurité qui s’imposent, ils peuvent causer des brûlures graves, des intoxications au monoxyde de carbone, des incendies et des explosions.

 

En effet, le gaz est une source d’énergie pratique et sûre, à la condition de respecter certaines règles de sécurité élémentaires. Il est important de connaître les propriétés du gaz et de veiller à ce que l’installation des appareils qui l’utilisent soit adéquate.

 

Tout appareil ou tout équipement au gaz vendu ou loué au Québec doit être approuvé par un organisme reconnu par la RBQ. Consultez notre page Organismes et sceaux de certification pour connaître les organismes reconnus en gaz.

 

Plomberie – Ne minimisez pas les risques

Les produits non approuvés peuvent présenter des risques sérieux pour la sécurité et la salubrité. Des tuyaux ou des robinets non approuvés pourraient s’avérer dangereux pour la santé s’ils contenaient du plomb ou des pièces non compatibles avec l’eau. Une vasque en verre ou un appareil sanitaire en porcelaine non approuvés pourraient ne pas résister, même à un léger impact, et causer des blessures.

 

À plus forte raison, les équipements de sécurité en plomberie, tels que la soupape d’échappement d’un chauffe-eau ou un dispositif antirefoulement, doivent être certifiés par un organisme reconnu afin d’assurer le respect des critères de fabrication et de bon fonctionnement.

 

Depuis le 2 octobre 2008, il est interdit de vendre ou de louer des matériaux, des appareils ou des équipements destinés à une installation de plomberie qui n’ont pas été certifiés ou approuvés par un organisme accrédité.

 

Pour connaître la liste des organismes de certification et pour davantage d’information, consultez la page Organismes de certification reconnus en plomberie.

 

Enfin, dans ces trois domaines, deux modes sont permis pour l’approbation : la certification ou l’évaluation spéciale.

 

La certification est sans aucun doute le mode le plus connu et utilisé. Le produit certifié est fabriqué en conformité avec les normes applicables. L’organisme de certification soutient que le produit testé est conforme aux normes canadiennes applicables et autorise le fabricant à apposer le sceau de l'organisme sur le produit. Les produits certifiés doivent porter la marque sur le sceau ou l'étiquette avec l'indicateur « c », en minuscule, placé à la position « 8 heures ».

 

L’évaluation spéciale est le mode d’approbation à la pièce (quantité limitée ou norme absente). L’organisme reconnu évalue le produit et atteste, par l’apposition d’une étiquette personnalisée, du niveau minimum de sécurité recherché. L’évaluation spéciale ne constitue pas une certification, mais elle est considérée comme satisfaisant à l’exigence d’approbation. 

 

En terminant, la RBQ vous rappelle qu’avant de vous procurer ou d’installer de l’appareillage électrique, des équipements reliés au gaz ou à la plomberie, penser sécurité, c’est constructif !

Régie du bâtiment du Québec

 

Cette chronique est parue dans l’édition du vendredi 15 juin 2012 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Publié le

19 juin 2012

Santé et sécurité au travail

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

 

Partenaires

La Garantie Abritat  Régie du bâtiment  3rmcdq  Incursion Voyages

Nos publications

Nos publications