Le BAPE étudiera le projet d’usine de transformation du fer à Saguenay

7 juin 2018

La commission d’enquête du bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tiendra des audiences publiques sur le Projet d’usine de transformation de concentré de fer en fonte brute et en ferrovanadium à Ville de Saguenay par Métaux BlackRock.

La première partie de l’audience publique aura lieu à compter du mardi 19 juin 2018 à 19 h et se tiendra à l’hôtel La Saguenéenne situé au 250, rue des Saguenéens à Ville de Saguenay. À l’occasion de la deuxième partie de l’audience publique, qui débutera le lundi 16 juillet 2018 au même endroit, la commission recueillera l’opinion et les suggestions du public.

 

Le projet

L’initiateur du projet, Métaux BlackRock, souhaite développer un emplacement industriel ayant une empreinte au sol estimée à 27,7 hectares, propriété de l’Administration portuaire du Saguenay, dans le secteur du port de Grande Anse de l’arrondissement La Baie, à Ville de Saguenay. Ces installations industrielles regrouperaient les équipements tels que concasseurs, tamiseurs, fours, réacteurs, système de gaz de procédé, système de récupération de chaleur, épurateurs, système de traitement de filtrats et des eaux de procédé, composantes électriques ainsi que l’instrumentation et le contrôle.

 

Pour recevoir les matières premières et acheminer le produit fini, des installations de déchargement des wagons ou camions seraient aménagées ainsi que des équipements de manutention à l’usine même et un système de transport des produits finis reliant l’usine aux installations portuaires et routières.

 

Des aménagements connexes seraient aussi réalisés, soit l’installation par Énergir d’une conduite de gaz naturel longue de 15 kilomètres et d’un raccordement de 150 mètres pour rejoindre l’usine, la construction par Hydro-Québec d’une ligne à 161 kilovolts longue de 10 kilomètres pour alimenter l’usine et la construction d’une usine cryogénique pour le O2 et le N2 qui serait exploitée en sous-traitance.

 

Durée des travaux

Les travaux de construction s’échelonneraient sur une période de 24 mois pour une mise en service attendue en 2020 et la phase d’exploitation de l’usine durerait minimalement 30 ans. Le coût du complexe métallurgique est estimé à 655 millions de dollars.

 

Source : Bureau d’audiences publiques sur l’environnement

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.