Le centre multisport vaudreuil-soulangeois ouvrira le 1er septembre 2012

24 octobre 2011
Par Benoit Poirier
Crédit : Birtz, Bastien, Beaudoin, Laforest/Budé Matte/Axor

Un an jour pour jour. Tel est le temps qui sera requis pour matérialiser le futur complexe sportif multidisciplinaire de Vaudreuil-Dorion, un rêve qui a germé en mars 2007, pour lequel les demandes de subventions ont été déposées en avril 2008 et obtenues en octobre de l’année suivante. Les plans étaient dévoilés en avril et la première pelletée de terre effectuée le 1er septembre dernier.

 

Les entrepreneurs spécialisés et les travailleurs dont les services ont été retenus par l’entrepreneur général, Verreault, n’ont donc qu’un peu plus qu’une dizaine de mois pour livrer, le 31 août 2012, ce qui promet d’être le plus important équipement du genre dans la couronne Ouest de l’île de Montréal.

 

On le trouvera sur le boulevard de la Gare, en plein cœur d’un important développement commercial et résidentiel qui longe l’autoroute 40. Déjà, les assises de la structure d’acier sont à être complétées. Suivront, au cours des prochaines semaines, les travaux de coffrage.

 

Complet et sain

 

Construit selon les normes de compétition nationales, le nouvel édifice municipal couvrira une superficie totale de plus de 14 000 mètres carrés. On y trouvera une piste d’athlétisme de 200 mètres, quatre terrains de tennis de calibre national, une surface multisport pouvant accueillir soccer, football et de grands tournois sportifs, un mur d’escalade, trois gymnases, une palestre permanente de gymnastique, une salle d’entraînement et de musculation, plusieurs salles polyvalentes, un bistrot santé, des bureaux et des salles de conférences, ainsi que le Service action communautaire de la Ville.

 

Le centre sera érigé sur un terrain adjacent à la gare de train de banlieue, du terminus d’autobus et d’une piste cyclable. Ceci, avec l’aménagement d’un stationnement pour vélos, favorisa le transport actif et collectif. Sur le plan de l’économie d’énergie, le bâtiment sera équipé de thermopompes sur boucle d’eau mitigée, de systèmes d’éclairage efficace et de récupération de chaleur. Les revêtements de sol certifiés GREENGARD, en caoutchouc et antibactériens, assureront une excellente qualité de l’air intérieur et ne requerront aucun produit chimique pour leur entretien. Le budget n’a cependant pas permis le recours à la géothermie. « Ça, ça a été un vrai défi ! Enfin », mentionne Lucie Vachon, directrice générale du futur complexe et innovatrice du projet avec l’homme d’affaires et mécène Claude Chagnon.

 

Réalisé au coût de quelque 25 millions $, le nouveau bâtiment profite d’une aide financière gouvernementale conjointe de 16,8 millions $ obtenue en vertu du programme Fonds Chantiers Canada-Québec. Une partie du budget d’exploitation proviendra des revenus de location et d’utilisation des plateaux.

 

En plus de Verreault, à qui le contrat a été octroyé au début d’août, le nouvel équipement sportif porte la signature du consortium d’architectes Dubé Matte / Birtz Bastien Beaudoin Laforest, auquel la Ville a confié la supervision du projet, et d’Axor, pour l’ensemble du volet ingénierie (civil, structure, mécanique et électricité).

 

Réponse à un besoin criant

 

Le nouveau centre saura accroître de façon marquée l’offre d’activités sportives dans cette région en pleine croissance démographique, où certains gymnases d’écoles doivent être transformés en classes. Il permettra aussi l’entraînement d’athlètes de tous calibres et pourra être l’hôte d’événements sportifs majeurs, ainsi que de diverses activités telles que des congrès, des foires commerciales, des activités de formation, etc.

 

« C’est un projet novateur, qui est très attendu par la population de la région de Vaudreuil-Soulanges et des environs. C’est unique, parce qu’il y aura une piste d’athlétisme intérieure et, de cette qualité-là, il n’y en a pas entre le Centre Claude-Robillard et l’Université d’Ottawa. Mais c’est surtout et avant tout que l’on pourra offrir à nos jeunes, grâce à l’arrivée du Centre multisport, un programme sports/études varié, et ce, à l’intérieur des heures de classe », souligne Mme Vachon.

 


Cet article est paru dans l’édition du mardi 18 octobre 2011 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications