CentrOparc : le premier quartier d’affaires à Mascouche

27 décembre 2018
Par Marie Gagnon
Centroparc : le premier quartier d’affaires à Mascouche

La Ville de Mascouche accueillera bientôt son tout premier quartier d’affaires, le CentrOparc, un développement immobilier proposant une mixité d’usages commerciaux et industriels.

Officialisé à la fin septembre à la levée de la première pelletée de terre, le projet verra le jour sur un terrain de 1,6 million de pieds carrés (pi2) situé au croisement des autoroutes 25 et 640. Sa première phase, qui prévoit la construction de six bâtiments, représente un investissement de 50 millions de dollars de la part de son promoteur, le Groupe Montoni.

 

« Le marché est très solide dans le grand Montréal, relève Mike Jagger, directeur principal au développement des affaires pour Montoni. Depuis environ deux ans, on observe une croissance de la demande de la part de clients qui veulent s’établir en bordure d’autoroute et avoir une belle visibilité, mais ces terrains sont plutôt rares, surtout dans la couronne nord. C’est pourquoi on n’a pas hésité quand la Ville a lancé un appel d’offres pour les terrains de l’ancien aéroport. »

 

CentrOparc propose un équilibre entre industries légères, immeubles de bureaux, espaces commerciaux et entrepôts. Habillés de verre et de maçonnerie, les bâtiments à structure d’acier auront en moyenne trois niveaux et offriront chacun entre 30 000 et 40 000 pieds carrés de superficie. Les bâtiments industriels seront toutefois quelque peu différents, indique Mike Jagger. Ils seront en effet conçus en deux volumes. Le premier, sur deux niveaux, hébergera les bureaux, tandis que le second, à l’arrière, fournira des espaces d’entreposage sur un seul niveau.

 

Par ailleurs, tous les bâtiments porteront la signature Distinction de Montoni, un programme novateur en matière de design durable qui vise à minimiser l’impact environnemental de chaque bâtiment, tout en prenant en compte le bien-être des occupants. « On est des précurseurs dans le domaine du bâtiment durable, souligne Mike Jagger. Notre campus corporatif de Saint-Laurent, un projet de 1,6 million de pieds carrés, a été le premier à obtenir la certification LEED Argent au Canada. »

 

Le CentrOparc - Photo du Groupe Montoni

 

Les bâtiments combineront ainsi l’architecture léchée et le design ergonomique qui font la marque de Montoni depuis 20 ans. Ils proposeront par ailleurs des bornes de recharge pour véhicules électriques, un éclairage extérieur limitant la pollution lumineuse ainsi que des espaces optimisant la lumière naturelle et les vues extérieures. Ils favoriseront en outre le transport actif, grâce à des douches et à des porte-bicyclettes, en plus de multiplier les espaces verts.

 

Montoni, qui gèrera tous les aspects du développement du projet, de la construction des infrastructures municipales à la gestion des bâtiments, prévoit compléter la première phase pour l’an prochain. « Présentement, on a un contrat de construction avec EEGT, une entreprise de services électriques, et un autre avec une clinique dentaire de Lachenaie, qui occupera le dernier niveau d’un édifice de trois étages, dont le rez-de-chaussée sera loué à une entreprise de broderie, alors que le deuxième niveau sera offert en location, précise Mike Jagger.

 

« On a aussi cinq autres contrats de location et de construction sur le point d’être signés, ajoute-t-il. Au départ, on avait prévu deux ans pour la première phase, mais au rythme où vont les choses, elle devrait être complétée d’ici douze mois. Les premiers bâtiments seront mis en chantier au printemps, pour éviter de construire dans des conditions hivernales, et devraient être terminés en six à huit mois. » La seconde phase du projet, qui prévoit également six bâtiments, s’amorcera aussitôt la phase 1 complétée.

 

Cet article est paru dans l’édition du 13 décembre 2018 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.