Place Bell : un amphithéâtre au-delà des attentes

31 août 2017

Près de trois ans après la première pelletée de terre, les citoyens de Laval ont enfin leur nouveau complexe multifonctionnel culturel et sportif.

Par Anthony St-Pierre
 

Pour tout savoir sur la construction
de ce projet d'envergure

Grand chantier : La Place Bell

 

Cet amphithéâtre est l’un des plus importants projets en action dans le Grand Montréal au cours des dernières années, avec près de 780 000 heures travaillées et une moyenne 170 travailleurs actifs par jour déployés sur le chantier.

 

« L’aboutissement de ce projet d’envergure dans les délais prévus n’est toutefois pas étranger à une collaboration soutenue entre les différents intervenants, rendue notamment possible grâce au concept BIM [Building Information Modeling].

 

Infrastructure virtuelle

Pour monsieur Jean-Marc Venne, directeur de projet à la Ville de Laval, la modélisation en trois dimensions de la structure s’est avérée un outil formidable : « Cela nous permettait d’avoir un oeil sur ce qui se passait en temps réel afin de s’assurer que les professionnels avaient vraiment fait ce qu’on avait établi dans les rencontres de conception. » Les problématiques ont ainsi été diminuées de façon exponentielle sur le terrain : « À cette étape-ci du projet, il nous reste environ cent points de contrôle à vérifier.Un projet similaire, mais construit en mode traditionnel, aurait peut-être encore 10 000 points de vérification », nous indique M. Venne.

 

 

Voyant que le BIM facilitait de beaucoup les échanges tout en permettant de garder une cadence soutenue, l’équipe de réalisation a même repoussé encore plus loin les limites du projet : « Au final, on a fait pratiquement une réception virtuelle de l’ouvrage, ce qui est quelque peu inusité ; c’est une étape que l’on a créée, et qui n’était pas contractuelle. »

 

À la fin, tous ces efforts ont été récompensés puisque l’entrepreneur et gestionnaire de projet, l’entreprise Pomerleau, s’est vu décerner le prix CanBIM 2015 à titre de meilleur projet innovant en BIM au Canada.

 

Solutions innovatrices

Le projet de la Place Bell a aussi connu d’autres innovations intéressantes. Malgré un calendrier très serré qui aurait pu nécessiter l’utilisation de techniques de construction davantage considérées comme classiques, l’entrepreneur et les concepteurs ont retenu le choix de couler en place les gradins, méthode qui avait été quelque peu relayée aux oubliettes au profit de la préfabrication.

 

Coulage en place les gradins

 

En plus de répondre de façon plus efficace aux exigences acoustiques, cette façon de procéder a permis à une nouvelle génération de travailleurs impliquée lors de cette étape, de bénéficier d’une expertise qui leur était possiblement jusqu’alors inconnue.

 

L’autre élément ayant contribué à la réussite technique de ce projet est la recherche de solutions innovatrices afin que la Place Bell soit considérée comme un exemple en matière d’efficacité énergétique, bien que l’obtention d’une certification LEED n’était pas visée : « A priori, la Cité de la culture et du sport de Laval avait des exigences énergétiques très élevées sachant bien que ce type de bâtiment est énergivore.

 

Centrale thermique centralisée

 

Donc d’emblée, les concepteurs ont fait valoir l’idée d’une centrale thermique centralisée,  permettant ainsi aux trois glaces de travailler ensemble, faisant de la récupération de chaleur l’élément majeur du projet », explique M. Venne. À cela sont venus s’ajouter de nombreux points de contrôle qui ont permis d’optimiser la consommation énergétique à chaque endroit, et ce, de façon à s’adapter aux changements de température.

 

L’ensemble de ces mesures a non seulement contribué à livrer l’imposant chantier dans les temps et les limites de l’enveloppe budgétaire initiale de 200 millions de dollars, mais aussi à élever à un autre niveau les méthodes de conception et de construction pour les infrastructures de grande ampleur au Québec.

M. Venne estime donc qu’il faut se doter d’une étape supplémentaire « dans la façon dont on va livrer l’aspect technique d’un projet […] permettant aux professionnels d’aller au bout de leur démarche. De cette façon, ceux qui ont demandé l’ouvrage vont en récolter les gains sur les plans financier, du temps et de la qualité ».

 

La porte est maintenant ouverte pour d’autres donneurs d’ouvrage souhaitant entrer dans l’univers du virtuel et redéfinir les règles de la construction.

 

L'AMPHITHÉÂTRE EN DÉTAIL

Secteur des glaces communautaires

  • Glace de dimension olympique pouvant accueillir 2 500 spectateurs
  • Des compétitions de haut calibre, tant pour le patinage de vitesse courte piste que le patinage artistique pourront s’y tenir
  • Glace de dimension LNH pouvant accueillir 500 spectateurs
  • 10 vestiaires
  • Plusieurs locaux réservés aux sports élites
  • Coursive offrant un espace confortable et accueillant pour les familles, avec une vue panoramique sur les glaces

 

Secteur de l’amphithéâtre principal

  • Amphithéâtre principal de 10 000 places en mode hockey
  • 46 loges corporatives
  • 1 restaurant thématique
  • 1 boutique souvenir
  • Coursives desservies par des concessions alimentaires
  • Configuration intimiste de la salle
  • Multiples configurations en mode spectacle
  • Capacité d’occupation de 3 000 personnes au parterre
  • Soutien technique à la fine pointe des besoins scénographiques

 

Complexe multifonctionnel

Approximativement 45 000 m2 (485 000 p.c.) de construction utile (net) incluant notamment un stationnement intérieur de 700 places

 

Place publique

Extérieure, de 27 890 m2 (30 000 p.c.)

 

Secteur commercial

  • 4 000 m2 (43 000 p.c.) de commerce répartis sur deux niveaux
  • Accessible par la rue Claude-Gagné et la place publique (secteur indépendant, accessible en tout temps)