La 26e édition du Prix d’excellence en architecture célèbre ses lauréats

22 septembre 2011
Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal et installations de l'ÉNAP. Crédit : Vladimir Topouzanov

Hier soir, sur la scène du Théâtre Rouge à Montréal, l’Ordre des architectes du Québec et ses partenaires procédaient à la remise officielle du Prix d’excellence en architecture.

 

À cette occasion, Saia Barbarese Topouzanov architectes ainsi que leur client, l’Université du Québec, ont été honorés pour la réalisation du Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal et les installations de l'ÉNAP. Ce projet a en effet mérité le 1er Prix d’excellence en architecture dans la catégorie des bâtiments institutionnels de 5 millions $ et plus.

 

Le jury a rendu hommage aux architectes pour avoir su recycler le bâtiment de cette ancienne école secondaire conçue dans les années soixante, une époque où le béton avait la cote : « Les architectes ont relevé avec brio le défi d’en faire un lieu de vie agréable ; malgré les contraintes, il leur a fallu une certaine audace pour le transformer, en sculptant intelligemment son espace intérieur tout en renouant un dialogue avec son environnement extérieur. »

 

Crédit : Frédéric Saia

 

Les gestes simples utilisés par les architectes pour humaniser l’édifice ont été particulièrement appréciés par les membres du jury. « Aussi, pour clarifier l’espace, ils ont souligné deux axes principaux de circulation. L’un, identifié par un corridor gris métallique sur toute la longueur du bâtiment, relie les différents espaces des deux premiers étages qui sont matérialisés par des plages de couleur. L’autre, empruntant la hauteur du basilaire, jusqu’à la cage de verre aménagée en cour intérieure, tire parti de l’imposant puits de lumière, avec l’ascenseur panoramique et la fenestration des studios de musique. À la jonction de ces deux axes, l’atrium, baigné de lumière naturelle, agit comme un point focal autour du hall d’accueil et du foyer des salles de spectacle. »

 

Une nouvelle construction de verre répondant au volume du basilaire existant a été ajoutée à l’extrémité sud ; elle accentue la perméabilité du bâtiment en s’ouvrant sur de nouveaux toits verts. Le jury a été tout particulièrement sensible à l’intelligence avec laquelle les architectes ont répondu aux besoins techniques malgré un budget relativement limité. « Ainsi, grâce à une configuration judicieuse des salles de concert, des panneaux de gypse peints jouent leur rôle aussi bien que s’il s’agissait du bois. De la même façon, des sas et un système de ventilation dans le corridor longeant le mur-rideau permettent de satisfaire aux conditions d’humidité qu’exigent des studios de musique, sans risquer d’endommager l’enveloppe extérieure du bâtiment. »

 

Rappelons enfin que tous les lauréats de ces 26e Prix d’excellence en architecture avaient été dévoilés en début d’année lors du 50e anniversaire de l’École d’architecture de l’Université Laval. 

 

Le projet, en bref…

 

Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal et installations de l'ÉNAP

4750, rue Henri-Julien, Montréal

 

1er Prix du jury – Bâtiments institutionnels de 5 millions $ et plus 

 

Architectes : Saia Barbarese Topouzanov architectes 

Client : Université du Québec 

Collaboration spéciale : Jean-Pierre Legault, acousticien, Davidson et associés 

Superficie : 11 000 m2

 

Envie d’en savoir un peu plus ?


Découvrez le projet en photos ici. Une courte entrevue vidéo réalisée avec l’architecte du projet est également disponible.


Source : Prix d’excellence en architecture 2011

 

Crédit (photo principale) : Vladimir Topouzanov