Calculer la VAN de ses projets d'investissement (2e partie)

10 avril 2012
Par Sophie Marchand, M.Sc, CGA
La chronique financière mensuelle de Sophie Marchand sur Portail Constructo.

La valeur de l’argent dans le temps

Il va de soi qu’une somme d’argent n’est pas équivalente d’une période à l’autre dans le temps. Par exemple, si vous aviez gagné 500 $ à la loterie il y a 50 ans, vous auriez été plus riche que si vous aviez gagné ce montant hier. Cela s’explique par le facteur intérêt.

 

En effet, si vous aviez gagné 500 $ il y a 50 ans et que vous aviez investi cet argent pendant tout ce temps dans un véhicule de placement avec un rendement annuel de 5 %, vous auriez aujourd’hui 5 733 $ en poche, soit 500 $ * (1+5 %)50. L’inverse est aussi vrai (c.-à-d. 500 $ = 5 733 $ * (1+5 %)-50)!

 

Lorsque l’on calcule la valeur actuelle d’un montant qui sera reçu dans le futur, on parle d’actualisation. Lorsque l’on calcule la valeur future d’un montant actuel, on parle de capitalisation.

 

Le principe de la VAN

Pour calculer la VAN (valeur actuelle nette) d’un projet d’investissement, vous devez tenir compte de la valeur actuelle de toutes les entrées de fonds et de toutes les sorties de fonds rattachés au projet. En général, si la résultante est plus grande que 0 $, on acceptera le projet. Dans le cas contraire, on choisira de le laisser tomber. Autrement dit, en réalisant un projet avec une VAN supérieure à 0 $, l’entreprise prendra de la valeur.

 

Le choix du taux d’actualisation est généralement lié au niveau de risque du projet. Si ce projet équivaut au risque moyen de l’entreprise, on pourra utiliser le coût moyen pondéré du capital de l’entreprise (note : le présent article n’a pas pour but d’approfondir la notion de taux d’actualisation et ne fait donc qu’effleurer le sujet, qui est en théorie, beaucoup plus complexe).

 

Ainsi, si nous reprenons le tableau des flux monétaires rattachés à notre projet d’investissement (voir article L’impact marginal de vos projets d’investissement) :

 

 

… et que nous supposons un taux d’actualisation de 10 % et une durée de vie de la machine de 15 ans, voici ce que nous obtiendrions :

 

VAN = -232 000 $ + 38 800 $ (1+0,10)-1 + 38 800 $ (1+0,10)-2 + 38 800 $ (1+0,10)-3 + … + 38 800 $ (1+0,10)-15

 

VAN = 63 116 $

 

Ceci signifie qu’en choisissant d’affecter 232 000 $ aujourd’hui au remplacement de la machine, l’entreprise s’enrichira de 63 116 $.

 

Dans mon prochain article, je vous ferai une démonstration du TRI comme autre critère d’évaluation d’un projet d’investissement.


Pour plus de détails, consultez le blogue de Sophie Marchand : Mon Cher Watson. De plus, pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à communiquer avec l’auteure de cette chronique par courriel.

Finances

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.