L’impact marginal de vos projets d’investissement (1ère partie)

14 mars 2012
Par Sophie Marchand, M.Sc, CGA
La chronique financière mensuelle de Sophie Marchand sur Portail Constructo.

Toute décision financière doit être prise en évaluant son impact marginal. Vous devez donc tenir compte de l’ensemble des entrées et des sorties de fonds supplémentaires rattachées à vos  projets d’investissement par rapport à votre situation initiale.

 

Supposons que vous devez remplacer un certain type de machinerie lourde dans votre entreprise. Vous devrez alors faire l’analyse de tous les éléments de coûts rattachés à cette machinerie.

 

Par exemple :

 

 

  • Votre nouvelle machinerie pourrait être plus économique sur le plan énergétique par rapport à votre machinerie actuelle. Votre nouvelle machinerie pourrait consommer environ 40 000 litres par année au lieu de  50 000 litres à  raison de 1,15 $/litre.


  • Votre nouvelle machinerie exigerait sans aucun doute moins de frais de maintenance que votre machinerie actuelle, près de 10 000 $/année vs 20 000 $/année.


  • Votre nouvelle machinerie devrait encourir des frais d’assurance plus élevés : présumons 1 000 $ par année vs 300 $ par année.


  • Votre nouvelle machinerie devrait être plus performante et ne devrait techniquement pas tomber en panne dans les prochaines années. Supposons que votre machinerie actuelle est hors d’usage environ un mois par année et que dans ces situations, vous devez louer une machinerie de remplacement au coût de 18 000 $.
  • Votre nouvelle machinerie exigerait peut-être d’investir dans la formation de votre main-d’œuvre. Prévoyons un coût de formation de main-d’œuvre de 2 000 $ à l’introduction de la nouvelle machinerie. Toutefois, ces frais ne représentent pas des déboursés annuels. Il s’agit plutôt d’un investissement initial à l’achat de la nouvelle machinerie.


  • S’ajouterait aussi au coût d’acquisition de votre nouvelle machinerie et au coût de formation de la main-d’œuvre, des frais de transport et préparation, qui pourraient être de l’ordre de 5 000 $ si votre machinerie provient de l’étranger. Quant aux revenus de la vente de votre ancienne machinerie, ils pourraient s’établir autour de 25 000 $.
  • Une fois que vous aurez complété cette analyse marginale, vous devrez vous baser sur divers critères de rentabilité afin de retenir ou rejeter votre projet d’investissement. Les critères les plus considérés sont sans contredit le délai de récupération, la VAN et le TRI.

 

Ne manquez pas mon prochain article pour apprendre comment calculer la rentabilité de vos projets d’investissement par le biais de ces critères d’évaluation.


Pour plus de détails, consultez le blogue de Sophie Marchand : Mon Cher Watson. De plus, pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à communiquer avec l’auteure de cette chronique par courriel.

Finances

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.