Galvanisation à chaud et esthétique

26 mai 2016

| Par

Galvanisation à chaud et esthétique
Corbec

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Portail Constructo souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.
Pour en savoir plus

Est-il possible d'obtenir une protection performante contre la corrosion, sans pour autant sacrifier l'esthétique d'un projet ?

Pour répondre à cette question, il est important de bien comprendre le processus de galvanisation à chaud et les possibilités qu’elle offre.

 

La galvanisation à chaud est une protection galvanique qui se sacrifie pour protéger l’acier. Elle est idéale pour tout ce qui est soumis aux intempéries. Elle est la seule protection à base de zinc qui est fusionnée avec l’acier afin de former un seul et même morceau. Les autres revêtements sont des revêtements de surface, ce qui a pour effet d’offrir une protection moindre. Le terme galvanisation à froid est une appellation populaire erronée qui représente de la peinture riche en zinc. Permettez-nous donc de répondre à quelques questions pour clarifier certaines interrogations.

 

1. La galvanisation n’est pas belle ;  le bain de zinc était contaminé.


Faux


Les galvaniseurs doivent suivre des normes très strictes. Un bain doit contenir au minimum 98 % de zinc. Des additifs tels que l’aluminium, le nickel, l’étain et le fer sont et peuvent être ajoutés aux bassins de galvanisation afin de conférer certaines propriétés au revêtement de zinc.

 

L’allusion à la contamination fait plutôt référence à la cendre. Celle-ci provient du flux, un traitement nécessaire à la galvanisation. Une fois dans le bain, le flux brûle et se transforme en cendre. Dans le cas de pièces tridimensionnelles, il est possible que de la cendre demeure coincée dans l’assemblage. La cendre doit être enlevée, car elle se réhydrate et peut provoquer de la corrosion. Une bonne conception peut minimiser ce phénomène. Un simple brossage fera disparaître la cendre.

 

2. La texture et l’apparence de la galvanisation varient d’une pièce à l’autre.


Faux


La couleur n’est pas liée à la qualité du revêtement de zinc et de la protection cathodique, mais plutôt à la composition chimique de l’acier ainsi qu’au type de matériel utilisé. Il y a deux grandes familles dans les produits d’acier : la désoxygénation à base d’aluminium et celle à base de silicium. La désoxygénation à base d’aluminium donne de la ductilité à la pièce, et c’est pour cette raison que les pièces issues de ce procédé vont être généralement plus brillantes après la galvanisation que le reste du matériel. Nonobstant cela, la passivation du zinc va former une patine, qui a une couleur gris mat, et ce, peu importe le procédé de désoxygénation, de la pièce.

 

3. La galvanisation n’est pas bonne ; ça rouille déjà.


Vrai et faux


En fait, il y a plusieurs raisons possibles. L’une d’elles serait que le galvaniseur ait trop limé une certaine accumulation et que la partie en question soit au métal noir. Il est toujours possible de réparer cela avec de la pâte de zinc. L’autre possibilité est qu’un contaminant ait été en contact avec la surface. Dans cette situation, un brossage pour nettoyer la surface en question s’avérerait efficace. Ce sont des situations qui sont malheureusement possibles dans le domaine de la galvanisation. Même si cela n’est pas toujours évident à contrôler, il en est de la responsabilité du galvaniseur de corriger le tir selon les normes en vigueur.

 

4. Le galvaniseur a fait un mauvais travail ; la galvanisation est pleine de poudre blanche.


Faux


La formation de poudre blanche est une oxydation normale dans le procédé de passivation du zinc. Toutefois, en quantité importante,  elle peut soulever un problème plus grand, soit une suroxydation du zinc (appelée corrosion blanche). Ce phénomène, propre à la galvanisation à chaud, est relié à un problème d’entreposage des pièces. Un entreposage adéquat, est un entreposage permettant une circulation de l’air entre les pièces. Il est toujours possible de brosser les zones affectées. Sur le coup, une couleur gris foncé sera visible, avec la passivation, cela s’atténuera et s’uniformisera.

 

5. La galvanisation à chaud peut être esthétique.  


Vrai


En choisissant adéquatement le type d’acier et en ayant une conception conçue pour la galvanisation à chaud, vous pouvez obtenir un résultat esthétique. Un des avantages de la galvanisation est qu’étant gris foncé, elle peut se fondre dans le décor. Vous pouvez donc créer un aspect à la fois subtil et plus industriel.  Si vous n’aimez pas le gris foncé de la galvanisation à chaud, vous pouvez toujours utiliser un système duplex, très tendance en Europe. Il s’agit simplement de peinturer sur la surface galvanisée.  Vous avez donc le meilleur des deux mondes, soit une protection accrue contre la corrosion et une couleur de finition à votre goût. Il est très simple de peinturer sur de la galvanisation, à condition de suivre la procédure de préparation.

 

En somme, la galvanisation à chaud est probablement le système de protection contre la corrosion le plus performant.  Avec une conception adaptée et une bonne chimie de l’acier, le résultat esthétique sera de très grande qualité. Il y a aussi une panoplie d’autres avantages, dont le faible coût, le peu d’entretien, la possibilité de peinturer et la propriété d’être 100 % recyclable.

 

Votre meilleure protection, la galvanisation à chaud !
La galvanisation à chaud selon la norme ASTM A 123 est un revêtement de surface à base de zinc ayant pour but de protéger l’acier de la corrosion....