Conversion du Marché Richelieu à Sorel-Tracy

11 avril 2017
Par Léa Méthé Myrand
Conversion du Marché Richelieu à Sorel-Tracy

La salle de spectacle Georges-Codling accueillera une programmation artistique variée grâce à la rénovation du Marché Richelieu, un imposant immeuble de style Art déco rebaptisé pour l’occasion le Marché des Arts Desjardins.

« On voulait un lieu intime de type cabaret, mais avec un plus grand plateau qui permettra de présenter de la musique, de l’humour, des variétés et des productions destinées à un jeune public », explique Marie-Josée Bourbonnais, directrice générale d’Azimut Diffusion et responsable du projet de rénovation.

 

L’architecture du bâtiment de 1930 rappelle celle du Marché Atwater, mais l’intérieur est plutôt inspiré du Théâtre petit Champlain, à Québec. La salle Georges-Codling, nommée en l’honneur d’un musicien de Sorel-Tracy, sera aménagée au deuxième étage. Elle pourra offrir 344 places en formule cabaret et accueillir 408 personnes lorsque les spectateurs sont debout. Le parterre est surmonté d’un balcon comportant des rangs de sièges fixes. Pour accommoder les événements, le rez-de-chaussée s’ouvrira sur un grand hall au-delà duquel se trouvent les loges et locaux de services.

 

Une salle multifonctionnelle aménagée à l’arrière du bâtiment sera dédiée au service des loisirs de la Ville. L’immeuble hébergera également les bureaux d’Azimut Diffusion, chargé de la programmation. Situé au 28, rue du Roi, le nouveau centre de diffusion artistique sera au coeur de la zone commerciale et portuaire du Vieux-Sorel.

 

 

Intérieur du  Marché des Arts Desjardins - Photo d'Éric Champagne Architecte

 

Les travaux de rénovation comprennent notamment le remplacement intégral du parement de brique extérieur. Bien qu’une réfection de la maçonnerie ait été envisagée, la Ville, qui est propriétaire du bâtiment, a résolu de refaire à neuf les quatre façades compte tenu de la détérioration rapide de la brique d’origine. Cette décision a toutefois dû faire l’objet d’un référendum puisqu’une portion de la population s’opposait au règlement d’emprunt de 1,4 million de dollars nécessaire pour financer la réfection de l’enveloppe, soit la portion des travaux assumés par la municipalité.

 

En 2014, un premier appel d’offres avait par ailleurs généré des soumissions dépassant de beaucoup les estimations. Le projet a dû être repensé et c’est l’architecte sorelois Éric Champagne qui signe la version finale du concept. Le deuxième appel d’offres, publié au printemps 2016, a permis d’octroyer le contrat de réalisation, d’une valeur de 5 574 000 dollars à Axim Construction. La firme NCK est l’ingénieur en structure dans ce projet et Pageau Morel est chargé de l’électromécanique.

 

Le chantier, démarré le 10 août 2016, progresse à bonne allure. Les travaux de maçonnerie se poursuivrent jusqu’au printemps. Les entrepreneurs plombiers et électriciens s’affairaient sur le site à la fin février et l’espace commence à prendre forme avec la construction du balcon. « L’intérieur conservera l’aspect brut de l’époque du marché et certains éléments art déco seront mis en valeur, dit Marie-Josée Bourbonnais. Cependant, on souhaitait une salle plus chaleureuse. Le résultat sera beaucoup plus joli et harmonieux que l’ancien espace, tout en respectant l’architecture d’origine. Je pense que le public va beaucoup apprécier. »

 

La majorité des sous-traitants ont déjà été sélectionnés et l’équipe de projet se concentre actuellement sur l’achat de fournitures. L’organisme compte prendre possession du bâtiment à la fin juin pour y emménager pendant l’été et ouvrir les lieux au public à l’occasion d’une première prestation le 22 septembre 2017. La programmation prévue pour le lancement est pour l’instant tenue secrète.

 

 

Cet article est paru dans l’édition du mardi 28 mars 2017 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.


 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications