Hydro-Québec : un programme chargé à bloc en 2013

12 août 2013
Par Justine de l’Église
Le transport d’énergie bénéficie d’un investissement de 1,6 milliard cette année

Pour 2013, Hydro-Québec prévoit investir 3 milliards de dollars en transport et en production d’électricité. Regard sur un plan d’investissement chargé à bloc.

Une année de pointe se profile dans le transport d’électricité. Hydro-Québec prévoit en effet injecter 1,6 milliard de dollars dans la construction et la rénovation de postes et de lignes de transport. Situation inhabituelle pour la société d’État : la part du budget allouée au transport d’énergie sera plus élevée que celle consacrée à la production d’électricité.

 

Ainsi, en Minganie, où l’expansion du réseau de transport d’électricité va bon train, 370 millions seront nécessaires uniquement pour raccorder entre elles les centrales de La Romaine.

 

Pendant ce temps, le projet Chamouchouane-Bout de l’Île continue à cheminer. Cette ligne à 735 kV doit relier le réseau Nord-Est du Québec à la boucle métropolitaine de Montréal, en intégrant la production des nouvelles centrales et des nouveaux parcs éoliens. Depuis 2011, Hydro-Québec tient des séances d’information et de consultation sur les multiples options de tracés et corridors. L’étude d’impact environnemental doit être déposée d’ici la fin de l’année. Des sommes importantes seront également investies dans le raccordement de parcs éoliens. Rappelons qu’Hydro- Québec a retenu plusieurs projets à la suite d’un deuxième appel d’offres pour l’achat de 2 000 MW d’électricité d’origine éolienne.

 

Différents projets sont en cours de ce côté, dont le parc des Moulins et le parc des Érables d’une puissance installée respective de 156 MW et 100 MW. Le premier doit commencer ses livraisons d’électricité au printemps 2013, tandis que le second devrait entamer sa phase d’exploitation vers la fin de l’année.

 

Deux autres projets de transport d’électricité sont présentement à l’étude. D’abord, une nouvelle interconnexion de 1 200 MW qui relierait le Québec à la Nouvelle-Angleterre, en passant par le New Hampshire. Ensuite, un projet de câble sous-marin à haute tension en courant continu qui relierait Montréal à Manhattan, en partance du poste Hertel. Hydro- Québec souhaite présenter d’ici la fin de l’année le tracé potentiel de cette ligne, la Champlain Hudson Power Express. Enfin, de nombreux projets de construction ou de réfection de postes de tension sont également planifiés pour l’année en cours. Pas moins de 300 millions seront nécessaires à la réalisation de ces ouvrages.

 

Production d’énergie

L’année 2013 marque également un point tournant dans le chantier Eastmain-1-A–Sarcelle–Rupert, dirigé par la Société d’énergie de la Baie James (SÉBJ). La centrale Eastmain- 1-A ayant été inaugurée le 28 juin 2012, il ne reste désormais que les derniers travaux à réaliser à la Sarcelle. Une fois les ouvrages liés aux mesures d’atténuation environnementale terminés, le projet visant un ajout de 900 MW de puissance au réseau sera officiellement complété.

 

Du côté du complexe de la Romaine, en Minganie, les travaux continuent d’avancer rondement. Au minimum, 900 millions y seront investis dans les aménagements hydroélectriques en 2013. La construction des ouvrages de retenue sera complétée à la Romaine-2. On pourra alors profiter de la crue du printemps 2014 pour amorcer la mise en eau de son réservoir. En outre, le montage du premier groupe turbine-alternateur sera entamé.

 

Du côté de Romaine-1, les travaux d’excavation du canal d’amenée entrepris au courant de la dernière année seront menés à terme. La dérivation des eaux sera mise en service dans les prochains mois.

 

Pour ce qui est de Romaine-3, le campement du Mista verra son aménagement complété ; un défi de taille, vu le relief du terrain. Le campement, comprenant 1 800 lits, sera en service jusqu’en 2020. Il desservira les chantiers de Romaine-3 et de Romaine-4. Ce dernier ne débutera toutefois qu’en 2016. Rappelons que la réalisation du complexe de la Romaine, qui se poursuivra jusqu’en 2020, est évaluée à 6,5 milliards de dollars. Ses quatre centrales hydroélectriques, totalisant 1 550 MW de puissance installée, produiront quelque 8 milliards de kilowattheures d’énergie annuellement.

 

CINQ GRANDS CHANTIERS DE 2013
La Romaine-3
  • Nature de l’ouvrage : construction d’une rou
  • te du km 117,5 à 144,5

  • Investissement : entre 40 et 60 millions
  • Durée anticipée des travaux : 18 mois

La Romaine-3

  • Nature de l’ouvrage : excavation de la centrale, du canal de fuite et travaux connexes
  • Investissement : entre 20 et 40 millions
  • Date d’émission prévue : 2013-09
  • Durée anticipée des travaux : 18 mois

La Romaine-3

  • Nature de l’ouvrage : construction du barrage et de la digue 83, excavation de l’évacuateur, du canal d’amenée et travaux connexes
  • Investissement : non disponible
  • Date d’émission prévue : 2013-09
  • Durée anticipée des travaux : 36 mois

Blainville

  • Nature de l’ouvrage : construction d’un nouveau poste 315-25kV
  • Investissement : entre 10 et 20 millions
  • Durée anticipée des travaux : 4 mois

Romaine-1

  • Nature de l’ouvrage : construction d’un poste de départ 13,8 / 315 kV
  • Investissement : entre 5 et 10 millions
  • Date d’émission prévue : 2013-10
  • Durée anticipée des travaux : 14 mois

 

 


Cet article est tiré du Supplément thématique – Projets 2013. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

 

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.