Prolongement du réseau de gaz naturel à Saint-Marc-des-Carrières

7 septembre 2018
Par Jean Garon
Prolongement du réseau de gaz naturel à Saint-Marc-des-Carrières

Après plusieurs années de mobilisation, les résidents et la communauté d’affaires de Saint-Marc-des-Carrières l’auront enfin leur accès au gaz naturel. Le 3 juillet dernier, Énergir a officiellement mis en chantier le prolongement de son réseau de distribution sur une distance de 14,2 kilomètres vers la municipalité à partir de Deschambault-Grondines dans la région de Portneuf.

Comme pour tous les projets majeurs d’infrastructures énergétiques, ce projet de desserte du gaz naturel de près de 10 millions de dollars a dû se soumettre à un long processus d’évaluation avant d’être autorisé. À titre d’exemple, il s’est écoulé une année entière depuis la confirmation de la contribution financière du gouvernement au projet à hauteur de 7,5 millions de dollars avant d’obtenir le feu vert.

 

Même s’il s’agit d’un projet relativement simple à réaliser au plan technique, a expliqué le chargé de projet Dany Desbiens pour Énergir, il a fallu effectuer une étude de faisabilité, une évaluation de l’impact environnemental, ainsi que les demandes d’autorisation auprès des autorités gouvernementales, dont le ministère de l’Environnement et la Régie de l’énergie. Et c’est sans compter le travail de préparation pour la conception du projet par le service d’ingénierie d’Énergir, les plans de réalisation et les appels d’offres pour le choix des fournisseurs pour les matériaux et les firmes spécialisées.

 

Pour le projet de Saint-Marc-des-Carrières, le prolongement se fera en deux tronçons simultanément : un tracé de 5,5 kilomètres en acier qui se connecte à la conduite à haute pression à partir de la Route Proulx à Deschambault, et un tracé de près de 9 kilomètres en plastique à basse pression pour raccorder les clients au réseau à partir du 3 e Rang Est. La conduite traversera la municipalité en longeant le boulevard Bona-Dussault jusqu’à l’intersection de la rue Bourque tout en desservant quelques rues et le parc industriel.

 

L’ensemble des travaux se feront en une seule phase afin de livrer le gaz naturel dès novembre prochain. Exécutés sous la surveillance d’Énergir, ceux-ci consistent essentiellement à creuser une tranchée en bordure du réseau routier, puis à assembler les conduites à l’aide de soudures et de fusions thermoplastiques, selon qu’il s’agit de tuyaux en acier ou en plastique. On les dépose ensuite dans la tranchée qui se fera aussitôt remblayée. Finalement, il restera à raccorder les clients au réseau de distribution.

 

Le plan du tracé des conduites vers Saint-Marc-des-Carrières – Photo d'Énergir

 

La gestion du chantier a été confiée à l’entrepreneur général Marathon, qui a choisi ses sous-traitants en bonne partie localement. Plusieurs firmes professionnelles spécialisées sont également impliquées dans le projet, dont les arpenteurs-géomètres de Champagne et Matte pour le tracé des conduites, les experts-conseils de BBA qui assurent la surveillance environnementale, les experts du Groupe Mequaltech qui inspectent les soudures et les fusions thermoplastiques, et les spécialistes d’Englobe qui contrôlent les matériaux lors du remblayage et de la compaction des sols. Les conduites de plastique sont fournies par la compagnie québécoise Versaprofi les, tandis que les conduites en acier proviennent de l’ouest du pays.

 

« La venue du gaz naturel profitera à toutes les municipalités environnantes, a prédit Jean- Pierre Naud, président de la Chambre de commerce de l’Ouest de Portneuf, lors de la cérémonie de la première pelletée de terre. Selon lui, elle permettra aux entreprises d’être plus concurrentielles, en plus de contribuer à créer des emplois et à maintenir des commerces et services de proximité dans le secteur Ouest. La porte-parole d’Énergir, Noémie Prégent- Charlebois, tient pour sa part à rappeler que le prix compétitif du gaz naturel permet des économies de 20 à 30 % sur la facture énergétique, en plus de réduire de 32 % les gaz à effet de serre. Il viendra donc remplacer avantageusement les sources d’énergie fossiles telles que le mazout et le propane à Saint-Marc-des-Carrières.

 

Cet article est paru dans l’édition du 24 août 2018 du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous.

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Nos publications

Nos publications