Nouveau complexe hospitalier (NCH) de Québec-Université Laval

5 mars 2018
Mise à jour le

Situé au cœur du quartier Maizerets de la ville de Québec, le nouveau complexe hospitalier (NCH) regroupera les activités cliniques et de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec avec celles de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus.

Le nouveau complexe hospitalier (NCH) du CHU de Québec-Université Laval est le plus imposant projet clinique et immobilier en cours actuellement au Québec, soutenu par un investissement de deux milliards de dollars.

 

Élaboré dans le cadre d’un processus unique de conception, ce projet sera innovant à plusieurs égards : intégration urbaine, aménagements agréables, vastes et sécuritaires, espaces verts, chambres individuelles, appareils de diagnostic et de traitement technologiques et capacités accrues.

 

Regroupant des équipes spécialisées, reconnues pour leur expertise et réunies pour travailler en complémentarité, le NCH deviendra un pôle de référence pour plusieurs spécialités, dont la néphrologie, la neurologie, l’oncologie et la traumatologie.

 

Réalisé en deux phases, ce projet ambitieux fera passer la superficie totale de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de 100 000 à 260 000 mètres carrés (m2). Environ 27 000 m2 de la superficie existante seront réaménagés, tandis que 23 000 autres disparaîtront au profit de 180 000 m2 d’espaces neufs.

 

Deux grandes phases

Sur le plan de la construction, la phase 1 du projet est maintenant complétée.

 

La Centrale d’énergie est le premier bâtiment à avoir été livré en mars 2020. Cette centrale moderne qui fonctionne en biénergie, soit à l’électricité et au gaz naturel, fournira le chauffage, la climatisation et l’électricité à l’ensemble du complexe hospitalier. Elle peut alimenter l’équivalent de 200 maisons moyennes en chauffage. Les clés du bâtiment des génératrices, permettant d’assurer l’approvisionnement d’urgence en électricité d’une partie du complexe hospitalier, ont été remises en 2020 également.

 

Un nouveau stationnement souterrain a été construit et est en fonction depuis décembre 2020. Il comporte 1 200 cases de stationnement réservées pour le personnel et la clientèle et laisse plus d’espace – abrité – pour les conducteurs souhaitant déposer un patient.

 

La Plateforme clinico-logistique (PCL) est construite dans l’arrondissement de Beauport depuis septembre 2020. Les quatre fonctions qu’elle regroupe – alimentation, pharmacie, reprographie et entreposage et distribution – sont en activité depuis le printemps dernier. La PCL permet de prendre en charge toute la production planifiable pour libérer l’espace et le personnel dans les cinq établissements de soins qu’elle dessert. Entre autres avantages, ce nouveau bâtiment offre aux employés un coin repas et un espace de type lounge.

 

Le CHU a pris possession d’un bâtiment majeur du projet en mai 2020 : le Centre intégré de cancérologie (CIC), qui regroupera les principaux services ambulatoires spécialisés et surspécialisés offerts en cancérologie au CHU de Québec (radio-oncologie, consultations externes en cancérologie, chimiothérapie et recherche clinique). Le CIC, entièrement conçu pour que les soins gravitent et s’organisent autour du patient, sera le plus grand centre de cancérologie au Québec et l’un des plus grands au Canada.

 

Le CIC est actuellement en phase de transition : les équipes procèdent à la vérification de toutes ses composantes (architecturales, techniques, informatiques et cliniques), les équipements et le mobilier sont livrés en continu et des formations sont données au personnel qui y travaillera prochainement.

 

La phase 2 est en cours de réalisation.

 

En continuité avec le CIC, la construction de la structure du bâtiment du Centre de recherche (CR) est complétée et les travaux intérieurs et d’enveloppe extérieure se poursuivent. Le CR comprendra des laboratoires de grande taille sur plusieurs niveaux et des plateformes de services spécialisés pour la recherche fondamentale. Grâce à cette nouvelle installation, le NCH sera un pôle majeur de recherche, de formation et d’enseignement pour tout l’est du Québec.

 

L’ancienne cheminée de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus a été démolie cet été pour laisser place à une toute nouvelle cheminée d’une hauteur de 240 pieds, adaptée aux nouvelles constructions. Advenant une panne de l’alimentation électrique principale, la cheminée servira à dissiper les gaz d’échappement des génératrices du bâtiment du même nom.

 

Enfin, au cœur du projet du NCH, le bâtiment des soins critiques est en construction et il accueillera, entre autres, l’urgence, les unités de soins intensifs et le bloc opératoire. La structure monte graduellement et les travaux de bétonnage se poursuivent quotidiennement. À terme, c’est l’équivalent de 32 piscines olympiques de béton (80 000 mètres cubes) qui aura été coulé pour bâtir ce bâtiment d’une hauteur équivalente à près de deux fois le Centre Vidéotron à Québec.

 

La toute nouvelle urgence comptera 56 civières et 12 fauteuils d’évaluation rapide pour un séjour plus court et une expérience patient améliorée. Le nouveau bloc opératoire, sur deux étages, comprendra 30 salles d’opération et permettra d’augmenter la capacité du CHU de 5 000 chirurgies par année, soit 20,3 % de plus qu’actuellement. Les zones de traitements ont été revues afin d’améliorer l’efficacité, l’intimité et la sécurité de la clientèle. Notamment, la configuration en « H » du bâtiment permettra à toutes les chambres d’avoir une vue sur l’extérieur.

 

Par ailleurs, le projet du NCH a été conçu dans un souci de développement durable. La majorité des bâtiments intègrent des toitures vertes et des membranes blanches visant à minimiser la création d’ilots de chaleur urbains.

 

Couts

1,967 G$

 

Donneur d’ouvrage

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

 

Équipe de réalisation

Architecture :

Consortium Groupe AES : Groupe A/DMG Architecture/Services intégrés Lemay et associés/Jodoin Lamarre Pratte architectes/NFOE et associés, architectes/Gagnon, Letellier, Cyr, Ricard, Mathieu et associés, architectes

 

Génie mécanique, électrique, plomberie :

Consortium SNC-Lavalin/Bouthillette Parizeau/Tetra Tech QB

 

Génie structure et génie civil :

CIMA+/Stantec

 

Gérance de construction :

Pomerleau (Phase 1)

Axor (Phase 2)

 

Plateforme clinico-logistique

 

Architecture :

Neuf architectes/BGLA

 

Génie mécanique, électrique, plomberie :

PMA-WSP

 

Génie structure et génie civil :

Norda Stello

 

Gérance de construction :

EBC

 

Agent de mise en service (Phase 1, Phase 2 et PCL) :

Ambioner

 

Principales étapes

2013

Annonce de la création d’un nouveau complexe hospitalier à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et du maintien d’une mission hospitalière dans le Vieux-Québec – Septembre

 

2014

Consultation auprès des professionnels de la santé (démarche Lean) – Été et printemps

 

2015

Consultations professionnelle et citoyenne – Hiver et printemps

 

2016

Le dossier d’opportunité est accepté et le projet passe à l’étape de la planification – Aout.

Le concept est testé en maquettes grandeur nature par les futurs utilisateurs –   Novembre

 

2017

Annonce du début de la réalisation du Centre intégré de cancérologie (phase 1) – Avril

Début des travaux préparatoires de la phase 1 – Mai

Début de la planification de la phase 2 – Été

Pelletée de terre officielle de la phase 1 – Novembre

 

2018

Annonce du début de la réalisation de la phase 2 – Mai

Pelletée de terre officielle de la construction de la Plateforme clinico-logistique – Novembre

 

2019

Réalisation d’une deuxième série de maquettes grandeur nature afin de finaliser les plans pour construction

Consultation clinique avec la collaboration des patients

Début de l’excavation pour la fondation de la composante des soins critiques

 

2020-2021

Livraison des bâtiments de la phase 1 : Centrale d’énergie - Bâtiment des génératrices (printemps 2020), Plateforme clinico-logistique (automne 2020), Centre intégré de cancérologie (été 2021)

 

Réalisation de la phase 2

 

2025

Livraison de la phase 2

 

Pour suivre l’évolution du chantier

 

 

 

Photos du projet