29 avril 2020
Mise à jour le

Dans les cartons depuis de nombreuses années, le chantier du prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal sera vraisemblablement amorcé sous peu.

 

Il s’agit de la construction de cinq nouvelles stations à l’est de la station Saint-Michel, pour une longueur de tunnel de 5,8 kilomètres. Deux terminus d’autobus et un stationnement incitatif de 1 200 cases seront aménagés.

 

De plus, on prévoit creuser un tunnel piétonnier souterrain pour assurer le lien avec le futur Service rapide par bus Pie-IX. Enfin, diverses infrastructures opérationnelles seront aussi construites : six structures auxiliaires renfermant des équipements nécessaires à l’exploitation, un poste de district, un garage de métro, un centre d’attachement hébergeant des véhicules d’entretien des voies et un centre de service pour l’entretien des infrastructures.

 

Plan du prolongement

 

Cout

3,9 milliards de dollars, soit 696 millions de dollars par kilomètre

 

Maitre d'œuvre

  • Société de transport de Montréal 

 

Partenaires financiers

  • Gouvernement du Québec
  • Gouvernement du Canada, dans le cadre du volet Transport en commun du Programme d’infrastructure Investir dans le Canada 

 

Professionnels

  • GPLB – Gestion Prolongement Ligne Bleue : Consortium AECOM | Tetra Tech | EXP
  • CSS - Consortium SNC-Lavalin | Stantec
  • Les Architectes FABG seront responsables de la conception architecturale de la station Viau
  • STGM + Daoust Lestage Architectes en consortium se voient octroyer le contrat pour la station Lacordaire
  • Lemay Bisson Fortin Architectes en consortium pour les stations Anjou et Pie-IX
  • ACDF Architecture est responsable de la conception de la station Langelier

 

Travaux et échéancier

  • Début 2019 : début de la conception des plans et devis. 
  • Printemps 2019 : approbation du mode de réalisation, du plan budgétaire et de l’envergure du projet.
  • Été 2019 : étude géotechnique visant à recueillir des données sur le roc.
  • Début 2020 : dépôt du dossier d’affaires et démarrage du processus de consultation publique en vue de l’adoption d’un règlement d’urbanisme.  
  • Printemps 2020 : début des travaux préparatoires sur certains sites.
  • 2021 : lancement de la construction des nouvelles infrastructures.
  • 2026 : inauguration du nouveau tronçon.