Montréal : Une métropole en transformation

1 avril 2015
Par Luc-Etienne Rouillard Lafond
Montréal : Une métropole en transformation

Les grands acteurs du développement montréalais étaient réunis le 13 mars dernier, dans le cadre du 9e Forum stratégique sur les grands projets de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Au menu, des investissements publics et privés de plus de 4 milliards $ démontrent une  intention forte de transformer la métropole. Certains projets retiennent particulièrement l'attention.

 

L'Université McGill souhaite donner une nouvelle vocation au site de l'hôpital Royal Victoria, bientôt laissé vacant par le déménagement de ses services vers le nouveau Centre universitaire de santé McGill. Son projet est évalué à 800 millions $.

 

L'institution compte agrandir son campus en développant les deux tiers du site, qui offre 110 000 mètres carrés d'espace laissé vacant. Les bâtiments historiques seraient réaménagés alors que d'autres seraient démolis, faisant place à des bâtiments plus petits. La superficie excédentaire serait proposée à des intérêts privés pour des projets en partenariat.

 

Le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie sera découpé en trois segments. Si le premier est destiné à un agrandissement du Palais des congrès de Montréal, le second accueillera une grande place publique de 18 000 mètres carrés.

 

Le ministère des Transports du Québec sera chargé du recouvrement, une construction qui accaparera la majeure partie des 100 millions $ prévus pour le projet, alors que la Ville de Montréal s'occupera de l'aménagement du site. Le concept privilégié sera présenté en 2015 alors que les travaux pourraient être amorcés avant la fin de l'année.

 

Afin de revitaliser sa principale artère commerciale, la Ville de Montréal prépare la réfection de la rue Sainte-Catherine Ouest sur 2,2 kilomètres, tant au niveau de la chaussée et des trottoirs que des infrastructures souterraines. Le chantier de la phase 1, réalisée entre les rues Mansfield et Bleury au coût de 85 millions $, pourrait se dérouler jusqu'en 2019, alors que la seconde phase réalisée jusqu'à la rue Atwater fera l'objet d'une planification ultérieure.

 

Après avoir attisé la convoitise des promoteurs pendant plusieurs années, l'Îlot Overdale accueillera finalement un nouvel occupant, avec le complexe Destination YUL. Le projet représente un investissement de 300 millions $ du promoteur Brévia Tianco.

 

La première phase de ce développement verra la construction d'une tour résidentielle de 38 étages et de maisons de ville, de même que la réfection de la Maison Lafontaine, un édifice patrimonial datant des années 1830. Une seconde tour de 38 étages sera construite dans le cadre d'une autre phase, augmentant à 800 le nombre d'unités d'habitation.

 

La construction d'un centre de données par le Fonds immobilier de solidarité FTQ et Urbacon a été amorcée récemment, au coût de 70 millions $. Le projet prévoit la conversion d'un immeuble existant en espaces de bureaux, auquel un agrandissement de 10 étages sera ajouté, pour offrir une superficie totale de 253 000 pieds carrés.

 

Le développement montréalais n'étant pas réservé uniquement au centre-ville, la Société de développement Angus prépare la phase 2 du Technopôle Angus, son projet de revitalisation des anciens ateliers ferroviaires du Canadien Pacifique. « On a l'intention de construire, dans un horizon de sept ou huit ans, 450 000 pieds carrés d'espaces de bureaux, ce qui va permettre d'amener sur le site 1 500 nouveaux emplois », a expliqué le président Christian Yaccarini.

 

Cette deuxième phase, qui engagera des investissements de 275 millions $, comptera aussi 350 unités d'habitation, quatre places publiques et une nouvelle rue centrale ; elle sera financée entièrement par des intérêts privés.

 

Réseau Sélection voit grand, avec un plan quinquennal d'investissement d'une valeur de 2 milliards $. Celui-ci vise la construction de 30 nouveaux complexes résidentiels destinés aux aînés québécois, dont 25 dans la région métropolitaine. Le complexe Rosemont Les Quartiers s'accapare une large part de cette enveloppe, alors que ses 1 400 unités de logement nécessiteront un investissement de 250 millions $

 

L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal compte sur plusieurs projets, totalisant des investissements de 80 millions $, pour assurer son avenir. Son plan prévoit la construction d'un pavillon d'accueil, la rénovation de son musée, la réfection de l'entre-dôme, un nouveau système d'éclairage ainsi que l'ouverture d'une plate-forme à son sommet. « Nous espérons dévoiler une partie de cet important legs de la ville pour le 375e anniversaire de Montréal », a avancé le père Claude Grou, recteur de l'institution.

 

Afin d'attirer les bateaux de croisière et offrir un accès renouvelé au fleuve, l'Administration portuaire de Montréal réalisera la réfection de la jetée Alexandra, la réfection de la gare maritime et la construction d'une tour vitrée, des investissements de 78 millions $. Le projet intègre plusieurs éléments du développement durable, avec un toit vert, un bassin de filtration des eaux pluviales, un système de récupération de la chaleur et un vitrage qui permet de récupérer l'énergie solaire.

 

Selon Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM, Montréal a maintenant atteint une nouvelle étape dans son développement : « Près de 75 projets majeurs de plus de 30 millions $ sont actuellement en chantier dans la région métropolitaine, totalisant des investissements de 14 milliards $. On peut affirmer que la grande région de Montréal connaît dorénavant un dynamisme et un rythme de développement dignes d’une grande ville moderne », conclut le président de la CCMM.

 

 


Cet article est paru dans l’édition du mardi 17 mars 2015  du journal Constructo. Pour un accès privilégié à l’ensemble des contenus et avant-projets publiés par Constructo, abonnez-vous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.