Mieux exploiter son marketing numérique

27 mars 2019
Mieux exploiter son marketing numérique

Le 13 mars dernier, les Elles de la construction, section Québec, organisaient un 5 à 7 chez Centura Québec. C’est dans une vaste et magnifique salle de montre que les trois panélistes, Elsa Vincent, designer associée chez IDEA, Luc Bélanger, architecte associé chez PARKA architecture, et Carl-Frédéric De Celles, président d’iXmédia, ainsi que l’animatrice de la soirée, Sonia Bouchard, de l’équipe Sonia Bouchard, ont échangé sur les meilleures pratiques pour exploiter son marketing numérique en construction.

Le marketing web : gestion & contenu

Selon M. De Celles, l’idéal est de concevoir un plan éditorial et de définir son public cible. Le calendrier de publication aide à planifier son contenu et à établir une certaine constance. Adapter les messages que l’on veut transmettre à sa clientèle visée est nécessaire afin de rejoindre les bonnes personnes. Demeurer le plus authentique possible fait également partie des bonnes pratiques.

 

Le contenu doit être varié et diversifié. On peut présenter les membres de son équipe, ses projets en cours, son processus créatif, ses collaborations, raconter des histoires (stories), montrer des avant/après, des « behind the scene », etc.  Il est important pour M. Bélanger et Mme Vincent de bien contrôler le message afin qu’il reflète bien l’image et les valeurs de l’entreprise. Les détails comptent pour beaucoup et il faut se montrer minutieux dans le choix des visuels et des mots.

 

Un calendrier de publication est préférablement planifié à l’avance, tout en gardant une certaine flexibilité pour des imprévus et des initiatives de dernière minute. Il est également profitable de partager de l’information venant d’ailleurs, comme des articles intéressants, les projets de collaborateurs, des détails sur les clients, etc. Des publications variées vont susciter l’attention et l’engagement du public. L’idée de présenter les dessous d’un projet et ainsi démystifier son travail peut contribuer à attirer un auditoire. Il faut se démarquer en utilisant différents moyens. 

 

Stratégies et plate-formes utilisées

Avant de se lancer sur les réseaux sociaux, il s’avère nécessaire d’établir ses objectifs.

Voici quelques questions à se poser :

  • Est-ce que mon site web est actuel?
  • Quelle image voulons-nous promouvoir sur les réseaux sociaux?
  • Sur quel ton voulons-nous parler à notre public?
  • Quels types de contenu voulons-nous publier?
  • Qui s’occupera de la gestion des réseaux sociaux?
  • Est-ce qu’on veut recruter de nouveaux employés? Aller chercher de nouveaux clients? Démontrer son expertise?

 

Il sera plus facile d’établir les bases de sa stratégie et d’organiser ses contenus et son temps.

D’après les panélistes, gérer le contenu à l’interne peut s’avérer plus avantageux. Le responsable des réseaux sociaux se doit de bien connaître l’entreprise et l’image qu’elle veut projeter. Cette personne doit également rencontrer l’équipe régulièrement pour être à l’affût de ce qui se passe, afin de créer et de publier du contenu en conséquence. D’autre part, pour certains segments, les trois invités font parfois affaire avec des professionnels (photographe, vidéaste, stratège externe) pour la création de contenu d’une qualité supérieure.

 

De plus, selon eux, il n’est pas nécessaire de se retrouver sur toutes les plate-formes si vous n’avez pas le temps de vous occuper de chacune d’elle. Il vaut mieux mettre son énergie à un endroit et se montrer constant dans ses activités que de publier une fois de temps en temps un peu n’importe où. Il est recommandé, au départ, d’utiliser les plates-formes telles que Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest, YouTube, etc.  Par la suite, grâce à une bonne analyse du « trafic », vous pourrez voir où ça bouge le plus et ensuite investir dans les plates-formes les plus actives et profitables.

 

La différenciation par le marketing web dans le milieu traditionnel de la construction

La meilleure façon de se démarquer sur les réseaux sociaux est de rester authentique, de demeurer vrai et d’éviter de faire semblant. À la base, un site web fonctionnel, où il est facile de naviguer, s’avère indispensable. Les gens doivent trouver facilement les informations qu’ils cherchent, le tout en découvrant les détails de vos services et de vos réalisations. 

 

L’utilisation des médias numériques peut également permettre de rejoindre des journalistes s’intéressant à notre domaine, un moyen rapide et plus facile de faire connaître l’entreprise et ses réalisations. Le réseautage traditionnel prend beaucoup de temps et le marketing web permet de réseauter différemment, cela devient du réseautage virtuel. Cette nouvelle façon d’entrer en relation avec les gens prendra de plus en plus d’importance et on se doit de s’adapter à cette réalité.

 

Défis

Le budget : Pour des contenus de qualité et pour se démarquer (photos et vidéos professionnelles, publicités, etc.).

 

Le temps : Prendre le temps nécessaire pour effectuer les tâches (création de contenu, planification des publications, présence active et constante, etc.).

 

Erreurs commises

Tous les panelistes ont avoué avoir fait des erreurs à leurs débuts. Voici les principales :

  • Ne pas avoir de plan;
  • Permettre à tous de publier sans une certaine surveillance ou ligne directrice (image de l’entreprise, valeurs et compétences non reflétées);
  • Sous-estimer le potentiel des réseaux sociaux;
  • Ne pas y consacrer assez de temps;
  • Certaines difficultés avec les ressources externes qui ne comprennent pas bien la réalité de l’entreprise.

 

Six mots à retenir

Mme Bouchard a terminé le panel en résumant la présentation en six mots importants :

  • Pertinence (des publications)
  • Constance
  • Patience
  • Éducation (dans le contenu, amener une valeur ajoutée)
  • Inspirer
  • Divertir

 

À la fin de leur présentation, M. De Celles, M. Bélanger, Mme Vincent et Mme Bouchard ont pris le temps de répondre aux nombreuses questions des invités. Plus de 60 personnes étaient présentes et attentives face à ce sujet d’actualité, de plus en plus important dans le monde d’aujourd’hui.

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

Le passage de Stéphanie Lévesque du chantier aux médias
L’image de votre entreprise est-elle rentable?
L’image de votre entreprise est-elle rentable?
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau
Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !