Écouter son cœur et bâtir un réseau béton!

27 octobre 2017
Écouter son cœur et bâtir un réseau béton!

Dans le cadre de leur 5 à 7 réseautage, tenu le 28 septembre dernier à Montréal, les ELLES de la construction ont invité deux femmes à venir parler des recettes de leur succès professionnel : écouter son cœur dans son choix de carrière, et bâtir un réseau d’affaires solide.

La première, Marie-Claude Dufour, entrepreneure générale et présidente de MRCO Construction, et la deuxième, Victoria Tchistiakova, avocate chez Morency Société d’avocats. Les deux ont un point commun : celui d’avoir suivi leur cœur pour être pleinement heureuses et épanouies dans leur vie professionnelle.

 

Le parcours atypique de Marie-Claude Dufour

Le désir de Marie-Claude Dufour d’être une business woman remonte à l’école secondaire. Après un baccalauréat en sciences comptables, suivi d’un diplôme d’études supérieures spécialisé en sciences comptables, elle réussit ses examens pour devenir CPA, CA. Par la suite, cette dernière travaille dans deux importantes firmes comptables pendant près de 10 ans. Son travail en certification consistait, entre autres, à être en relation avec les dirigeants à qui elle devait soutirer beaucoup d’information sur tous les aspects de leur entreprise. Lorsque Marie-Claude Dufour rencontrait ces chefs d’entreprise en entrevue, elle constatait que ce qui la passionnait le plus était d’écouter et de comprendre l’histoire de leur entreprise ainsi que plusieurs segments de leur vie personnelle. Elle était fascinée par les personnes qu’elle rencontrait, chacune avec leurs particularités.

 

Pendant toutes ces années, Marie-Claude Dufour a travaillé très fort, mais elle n’était pas satisfaite à 100 % du cours de sa vie professionnelle. En entrevue d’emploi comme candidate ayant un profil CPA, CA, même pour des entreprises prestigieuses, on pouvait lire sur son visage un manque d’intérêt. Elle se rend compte alors qu’elle n’a plus envie de jouer le rôle de participante au succès d’une entreprise qui n’est pas la sienne.

 

Après réflexion, Marie-Claude Dufour réalise que pour être fière d’elle et répondre à ses aspirations, il fallait qu’elle crée sa propre entreprise. « Bâtir une entreprise allait être pour moi un défi qui pouvait satisfaire mon côté un peu téméraire, un trait qui est loin de la personnalité typique des comptables agréés! » affirme Mme Dufour avec humour.  

 

Elle commence donc à travailler pour un entrepreneur spécialisé en l’aidant dans sa gestion financière et le développement des affaires. Elle lui a inculqué le fait d’être avant-gardiste sur tous les aspects d’une compagnie, et il est devenu entrepreneur général grâce à elle. Forte de cette expérience, elle décide de retourner sur les bancs d’école afin d’obtenir sa licence d’entrepreneure générale.

 

Tranquillement, elle a monté les escaliers marche par marche. Chaque petit geste était pour elle une satisfaction immense : l’incorporation, les premiers contrats, les premiers employés et le développement des affaires.

 

Aujourd’hui, MRCO Construction inc. est un entrepreneur général dans le secteur commercial, industriel et résidentiel. L’entreprise se spécialise, entre autres, dans la rénovation. MRCO fait sa place petit à petit dans le monde de la construction. Les ambitions de Marie-Claude Dufour ne cessent d’augmenter. Aujourd’hui elle est heureuse d’avoir écouté ses ambitions, un peu vertigineuses, et son cœur pour mener à bien le succès de son entreprise.

 

Avocate et fière de l’être

Née au Kazakhstan, Victoria Tchistiakova est arrivée au Québec à l’âge de neuf ans. Elle a rapidement maîtrisé la langue française, si bien qu’elle servait très souvent d’interprète à ses parents les premières années de leur arrivée au Québec. Sa fluidité et son aplomb étaient tels que ses parents et amis lui vouaient un avenir comme avocate! Durant ses études, elle travaille pour un organisme agréé d’adoption internationale qui œuvre dans quatre pays de l’ancien bloc soviétique, où elle doit, entre autres, négocier avec les responsables étrangers et locaux.

 

Munie d’un baccalauréat en droit en 2009 et après avoir terminé un D.E.S.S. en administration des affaires à l’Université Concordia, elle effectue son stage chez Morency Société d’avocats, cabinet œuvrant dans toutes les sphères du droit et for[U3] mant les jeunes stagiaires tant en litige qu’en droit corporatif. Ayant choisi de se spécialiser en litige, elle travaille majoritairement avec l’avocat associé du cabinet, Ali T. Argun, spécialiste en droit de la construction. Ce qu’elle aime surtout de son métier est l’approche client et la stratégie liées au litige. Ce qu’elle aime moins : le côté imprévisible des tribunaux. En 2015, elle décide de s’inscrire à la maîtrise en prévention et règlement des différends. Ayant terminé avec la mention excellence la grande majorité de ses cours, elle est aujourd’hui médiatrice et arbitre accréditée par l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec (IMAQ) et le Barreau du Québec.

 

Tout comme Marie-Claude Dufour, le choix de carrière de Victoria Tchistiakova est avant tout un choix de cœur. En plus de son travail qui la passionne, elle s’implique bénévolement dans des causes qui lui tiennent à cœur, dont les ELLES de la construction. D’abord membre bénévole responsable du dossier des femmes immigrantes, elle est nommée en 2016 au conseil d’administration, où elle agit comme secrétaire d’assemblée.

 

Soyez généreux dans vos relations d’affaires

Marie-Claude Dufour et Victoria Tchistiakova sont unanimes lorsqu’il s’agit de parler de l’importance de créer un réseau d’affaires dans le succès d’une entreprise ou d’une carrière.

 

L’écoute, la prise de notes et le suivi sont des ingrédients essentiels dans le réseautage. Les gens ont souvent le réflexe de ne penser qu’à leurs propres intérêts afin d’améliorer leur sort. Quand on cherche constamment à vendre sa salade, les gens autour de nous deviennent fatigués. Avant de participer à un 5 à 7 ou à un repas d’affaires, il est indispensable de réfléchir à la façon dont on pourrait être utile aux gens qui nous entourent. Après l’activité, il est important de prendre des notes pour se rappeler des intérêts et des besoins de chacune des personnes qu’on aimerait ajouter à son réseau afin de faire un suivi adéquat, par exemple, en partageant une information ou une ressource pertinente avec elles. En appliquant cette technique, nous devenons beaucoup plus performants. On peut alors construire des relations qui seront mutuellement gagnantes. Bref, soyez généreux dans vos relations d’affaires et cela vous reviendra.

 

Être une femme qui évolue dans l’industrie de la construction n’est pas chose facile, tout le monde le sait. On se sent parfois imposteur et on a peur de ne pas avoir les compétences nécessaires. Un réseau de soutien est essentiel pour rassurer les femmes dans leur choix et les motiver à persévérer. Marie-Claude et Victoria citent en exemple les Elles de la construction, dont elles sont membres en règle, qui permettent à leurs membres de se parler, de se prodiguer des conseils entre elles afin de bâtir leur confiance, surtout celles qui se lancer en affaires. Marie-Claude est membre des Elles de la construction depuis 2014 et s’y implique activement à titre de bénévole. Les deux conférencières sont également membres du nouveau chapitre de Corporate Connections Laval, dans lequel les membres partagent leur réseau et misent sur la philosophie Givers Gain afin de garantir le succès de chacun.

 

Leurs derniers conseils aux femmes de l’industrie de la construction :

  • Démontrez vos compétences
  • Bâtissez votre confiance en vous en vous entourant de gens dans votre domaine
  • Sortez de votre zone de confort
  • Écoutez attentivement et soyez généreuses
  • Impliquez-vous
  • Et surtout, pensez moins et foncez !

 

Merci mesdames, le message est transmis.

 

www.mrco.ca

www.morencyavocats.com

Femmes en construction

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

L’image de votre entreprise est-elle rentable?
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau
Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !
Le parcours d'une jeune femme qui n'a pas froid aux...
Que faire lorsque le donneur d’ouvrage annule le premier appel d...

Nos publications

Nos publications