Les Elles de la construction dans l’univers des architectes

2 mars 2018
Les Elles de la construction
Les Elles de la construction dans l’univers des architectes

Le 15 février dernier, les Elles de la construction organisaient une visite d’entreprise dans le Vieux-Montréal chez STGM Architectes. C’était une belle occasion pour plonger dans l’univers des architectes, ces professionnels qui conceptualisent, planifient et élaborent des devis pour la construction et la rénovation de bâtiments.

Nous avons fait la connaissance de Dominique St-Gelais, associée et fondatrice de la firme, et une ELLE, Vanessa Dominguez, également architecte responsable du développement des affaires chez STGM.

 

L’évolution des femmes en architecture

Les femmes n’ont pas toujours pu pratiquer l’architecture. Selon Dominique St-Gelais, la première femme à détenir un diplôme d’architecte est Katarina Hornborg, une Finlandaise, qui, après moins de deux ans d’études, a obtenu un diplôme avec une « permission spéciale » du Helsinki Polytechnic Institute en 1890.

 

Au Québec, les premières femmes diplômées en architecture remontent à 1942. La Révolution tranquille et l’Expo 67 ont compté pour beaucoup dans la vie des femmes architectes au Québec. Ces dernières ont contribué à la construction de mégastructures et à des projets d’envergure, comme la Place Bonaventure, construite dans les années 1960.

 

En 2013, le nombre de femmes architectes rattrape enfin celui des hommes à la vitesse grand V : la relève féminine (25 à 29 ans) dépasse sa contrepartie masculine où on dénombre 53 femmes pour 31 hommes (données de l’OAQ). À titre comparatif, pour la même période, on compte seulement 20 % de femmes qui étudient en génie. Une révolution dans le monde de l’architecture!

 

Mme St-Gelais cite avec grande fierté les grands noms de femmes architectes qui ont été des modèles dans la petite histoire de l’architecture au féminin au Québec. Des femmes comme Phyllis Lambert, Josette Michaud, Renée Daoust, Anik Shooner, Manon Asselin, Anne Carrier, Anne Cormier et Nathalie Dion, par leurs compétences et leur implication, ont transmis leur passion aux générations présentes et futures.

 

St-Gelais, le père et la fille

Dominique St-Gelais est la fille d’un architecte. Elle avoue bien candidement qu’elle aurait pu se joindre au bureau de son père, ce qui aurait été le chemin facile pour elle. Fidèle aux valeurs que lui ont inculquées ses parents, elle a appris à jouer avec les défis. Dominique a donc choisi de « jouer » en prenant une autre voie.

 

Elle fait la rencontre de Jean-Yves Montminy, architecte comme elle, et en 2001, ils décident de fonder leur entreprise. « Et ç’a été le début d’une belle histoire qui continue de s’écrire », affirme Dominique St-Gelais à son auditoire. Après 17 années de conception de projets solides techniquement, performants et durables, STGM Architectes représente aujourd’hui l’une des plus importantes firmes d’architecture au Québec. Avec ses partenaires AMBIONERIDEA et TOPO Planification, la firme peut compter sur une équipe intégrée de plus de 115 professionnels de l’architecture, du génie, du design intérieur, de la gestion de projet et de l’analyse immobilière. Au fil des ans, STGM a acquis une expertise particulière en planification immobilière, en sécurité publique, en patrimoine ainsi que pour les projets complexes comprenant des enjeux urbains, entre autres.

 

Dominique St-Gelais et son équipe ont à leur actif des projets complexes tels que la requalification de l’École nationale de police du Québec, la transformation du Palais Montcalm en salle de concert, le Salon de jeux de Québec et la reconstruction du manège militaire.

 

Bien établi à Québec, où est situé son siège social, STGM vient d’aménager dans de nouveaux bureaux à Montréal avec l’intention de se positionner comme un incontournable dans la métropole.

 

Une équipe majoritairement féminine

Dominique St-Gelais affirme que le succès que remporte STGM est dû en grande partie au travail de ses employés et collaborateurs. Cette dernière est très fière d’avoir une équipe de travail majoritairement féminine avec 63,5 % de femmes. « Chez STGM, c’est le girl power »,  ajoute Dominique St-Gelais avec humour.

 

Merci à Dominique St-Gelais, à Vanessa Dominguez et à toute l’équipe de STGM Architectes pour votre accueil dans vos magnifiques bureaux du Vieux-Montréal. Vous êtes une source d’inspiration pour toutes les femmes.

 

http://www.stgm.net/fr

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

L’image de votre entreprise est-elle rentable?
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau
Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !
Le parcours d'une jeune femme qui n'a pas froid aux...
Que faire lorsque le donneur d’ouvrage annule le premier appel d...

Nos publications

Nos publications