Nadya Michel : une autodidacte qui a transformé une problématique en une opportunité!

9 février 2017
Nadya Michel : une autodidacte qui a transformé une problématique en une opportunité!

Dans le cadre d'un de ses 5 à 7 Réseautage, les Elles de la construction ont reçu, le 1er décembre dernier, une ELLE de la construction, Nadya Michel, présidente de Gestion Monox, une entreprise spécialisée en prévention des intoxications au monoxyde de carbone sur les sites d'excavation à l’explosif.

Autodidacte, la plus grande motivation de cette jeune entrepreneure est de protéger les vies humaines sur le périmètre de dynamitage ainsi que d’assurer la protection de l’entrepreneur qui peut se voir accuser de négligence criminelle.

 

Alerte au monoxyde de carbone

Il a été démontré que lors de travaux de dynamitage, du monoxyde de carbone est produit. S’il ne se dissipe pas à l’air libre, il peut se déplacer dans le sol vers des bâtiments, des espaces clos, des tranchées, des puits d’accès pour services publics ou d’autres endroits restreints et mal ventilés situés près des chantiers, et intoxiquer les personnes qui se trouvent à ces endroits.

 

À la suite de plusieurs incidents répertoriés surtout depuis 1990, liés à l’infiltration de monoxyde de carbone à l’intérieur de résidences à proximité des travaux de dynamitage, ayant généré des problèmes de santé chez certains citoyens, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, en collaboration avec la RBQ, la CSS, la SQ Explosifs et différents autres intervenants du milieu, a réalisé une enquête sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

 

Le Ministère a publié le Guide des pratiques préventives - Les intoxications au monoxyde de carbone et les travaux de sautage en 2010. En 2012 naissait la norme BNQ1809-350 maintenant intégrée à la norme BNQ1809-300. Cet outil s’adresse à l’industrie de la construction, particulièrement aux entrepreneurs en excavation et dynamitage.

 

Gestion de risque

Nadya Michel rappelle que les employeurs sont responsables des dommages provoqués par leurs activités et celles de leurs employés, et des conséquences qui en découlent. Ils ont donc la responsabilité de s’assurer de la mise en place des mesures préventives recommandées pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone lors de travaux de sautage. L’omission de mettre en place de telles mesures pourrait être considérée comme un acte de négligence passible de poursuites et de sanctions (ex. : poursuite en dommages et intérêts, retrait de permis ou autres sanctions).

 

Un exemple de succès : Laval en 2011

 Lors d'une intervention de prévention par Gestion Monox, des résidents ne répondaient pas aux avis laissés par les techniciens. Une infiltration au monoxyde de carbone a eu lieu et plus de 1 500 ppm avaient été mesurées dans la résidence située au 3e étage.

 

La famille (parents et deux enfants) a été transportée d’urgence à l’hôpital et une enquête a été ouverte sur l’entrepreneur pour déterminer s’il y avait lieu d’imposer des sanctions pour négligence criminelle.

 

Tous les formulaires et procédures de Gestion Monox ont été passés au peigne fin par l’ensemble des intervenants, soit : la Régie du bâtiment du Québec, le ministère de Santé et Services sociaux, la Sécurité publique et l’enquêteur sur le dossier. Seul le Guide des pratiques préventives existait à ce moment-là.

 

Onze mois plus tard, l’enquête a été levée et l’entrepreneur blanchi par l’application rigoureuse des procédures d’interventions et certaines caractéristiques essentielles de celles-ci par l’équipe de Gestion Monox. Mission accomplie ! Nadya Michel n'est pas peu fière de son travail.

 

Conclusion

Gestion Monox travaille à mieux faire connaître la norme et ses implications aux municipalités et leurs services de sécurité publique, en l’intégrant au devis dans le but de mieux travailler tous ensemble dans la rencontre des objectifs de chacun, soit l’entrepreneur qui doit pouvoir se concentrer sur ce qu’il fait de mieux, c’est-à-dire dynamiter, et les intervenants en sécurité publique qui ont le mandat de protéger les Québécois et Québécoises dans leur milieu de vie.

 

Bravo à Nadya Michel, qui a profité d'une problématique dans le monde du dynamitage pour la transformer en une opportunité. Ainsi est née Gestion Monox.

 

www.gestionmonox.com

Femmes en construction

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !
Le parcours d'une jeune femme qui n'a pas froid aux...
Que faire lorsque le donneur d’ouvrage annule le premier appel d...
La résilience des femmes sur les chantiers de construction
Le 8 mars 2015, Les Elles de la construction lève son casque aux...

Nos publications

Nos publications