L’aluminium se déploie au Complexe des sciences du Campus MIL

Balado : L’aluminium se déploie au Complexe des sciences du Campus MIL

Le Complexe des sciences du Campus MIL, à Montréal, fait figure de vitrine sur l’intégration innovante de produits et systèmes en aluminium depuis 2019. Découvrez comment son design s’est articulé autour de l’utilisation durable de ce matériau et dans des applications architecturales ingénieuses.

Une baladodiffusion de Constructo, commanditée par AluQuébec.

Dans ce second épisode de la série Conjuguer aluminium et avenir durable, nous découvrons comment le Complexe des sciences du Campus MIL a su mettre en valeur l’aluminium en le déployant sous plusieurs formes. Un choix conceptuel qui se reflète dans la composition des façades enveloppées de murs-rideaux mariant l’utilisation du verre et du métal jusque dans le design d’une passerelle piétonne qui enjambe une voie ferrée pour relier le site du nouveau bâtiment de l’Université de Montréal à la station de métro Acadie.

 

Avec notre invitée, Catherine Bélanger, architecte associée et chargée de projet adjointe pour ce complexe de l’Université de Montréal chez Menkès Shooner Dagenais LeTourneux architectes, nous discutons de ce projet qui a su multiplier les façons innovantes d’intégrer l’aluminium. 

 

En sa compagnie, nous aborderons des questions comme :

  • Quand l’utilisation de l’aluminium a-t-elle été considérée pour devenir un élément phare du design du projet et pourquoi avoir choisi de faire appel à ce matériau ?
  • Comment s’est déclinée l’utilisation de l’aluminium dans le cadre de ce projet ?
  • Quels défis accompagnaient l’intégration de l’aluminium et comment ont-ils été surmontés ?
  • Quels sont les plus grands bénéfices découlant du recours à l’aluminium dans le cadre de ce projet ?
  • Que peut-on retenir de cette expérience et est-ce que celle-ci crée de nouveaux horizons vers l’usage de l’aluminium dans la conception d’autres projets ?

 

« On avait des défis d’échéancier que l’usage de l’aluminium nous a permis de contrôler beaucoup mieux. Par exemple, le mur-rideau qui a été préfabriqué, lorsqu’il est arrivé sur le site, son montage était très rapide. Cela nous a permis d’avoir un bâtiment étanche aux intempéries rapidement, donc de commencer à construire les espaces intérieurs beaucoup plus vite. »
- Catherine Bélanger, architecte associée et chargée de projet adjointe pour ce complexe de l’Université de Montréal chez Menkès Shooner Dagenais LeTourneux architectes.

Abonnez-vous à notre balado sur votre plateforme Web favorite et écoutez-nous en tout temps, n'importe où !

Écouté sur Apple Podcasts
Écouté sur Google Podcasts
Écouté sur Spotify Podcasts