La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau

1 mars 2017
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau

Le 26 janvier dernier, les Elles de la construction organisait une visite d'entreprise chez Pomerleau, un acteur majeur dans l'industrie de la construction québécoise et canadienne, autant dans le domaine du bâtiment que du génie civil. 

Pour l'occasion, la conférencière invitée, Mme Ivanka Iordanova, directrice BIM-VDC chez Pomerleau, accompagnée d'un panel de cinq femmes ont discuté de la façon de faire sa place dans une grande entreprise. Par la même occasion, le président-directeur général, M. Pierre Pomerleau, en a profité pour s'adresser aux invités.

 

Ivanka Iordanova : ne pas avoir peur de changer de culture

Née en Bulgarie, Ivanka Iordanova a choisi l'architecture comme profession par amour pour les mathématiques. Elle pratique ce métier avec passion pendant plusieurs années. Arrivée au Canada, il y a 20 ans, elle a décidé de parfaire ses études pour se conformer à la réalité nord-américaine de la construction.

 

À l’École d’architecture de l’Université de Montréal, elle a découvert le monde de l’architecture numérique et la conception intégrée. Ses études de Ph.D. et ses travaux de recherches au sein du Groupe de recherche en conception assistée par ordinateur (GRCAO) ont forgé son intérêt vers l’innovation dans le domaine de l’architecture. Le passage dans le laboratoire du Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti (GRIDD) de l’ÉTS en tant que post-doc, a été déterminant pour tracer son chemin vers l’industrie de la construction.

 

En tant que femme issue de l'immigration qui a gravi les échelons, voici ses conseils :

  • ne pas hésiter à retourner à l'école pour parfaire ses connaissances;
  • bâtir un réseau de contacts;
  • ne pas avoir peur de changer de culture;
  • oser proposer des choses ; au pire c'est refusé;
  • ne pas avoir peur de prendre sa place.

 

En terminant, elle tient à remercier son employeur, Pomerleau, pour son ouverture aux nouvelles idées et son grand intérêt pour l'innovation.

 

Anne-Sophie Allard : un changement de mentalité s'impose

Mme Allard est architecte, directrice conception et travaille chez Pomerleau depuis six ans. Elle est le pivot entre le client, les professionnels et le chantier car elle s’occupe de la genèse jusqu’à la livraison du chantier. Depuis 20 ans, elle œuvre dans l'industrie de la construction, mais Anne-Sophie Allard affirme que si l'industrie a évolué, ce n’est pas assez vite. Un changement de mentalité des entrepreneurs est essentiel car c'est à partir d'eux que tout gravite.

 

Malheureusement, la construction est un secteur peu homogène, ce qui augmente la difficulté à faire des changements. Une piste de solution se trouve dans la diversification. Il est important, selon Mme Allard, d'embaucher du personnel qui vient de milieux différents.

 

Patricia Nicol : l'importance de diversifier son expertise

Patricia Nicol est ingénieure civil et est à l'emploi de Pomerleau depuis 18 mois. Elle est actuellement responsable d'un projet en mode gérance de construction d'une valeur de 100 millions de dollars au Stade olympique de Montréal.

 

En parlant de la carrière des femmes en construction, elle leur conseille de changer d'emploi régulièrement, de façon à diversifier leur expertise. Pour sa part, elle a elle-même occupé des postes de gestion de projets de construction dans différents milieux : usine, routier, structure d'acier, industriel et bâtiment.

 

Elle ajoute que parce que les femmes ont beaucoup à prouver en termes de compétences et qu’elles ne doivent pas franchir les étapes trop rapidement. Selon Patricia Nicol, discipline et rigueur sont les ingrédients essentiels à la réussite d'une carrière.

 

Martine Proulx : ne pas avoir peur de changer de carrière

Martine Proulx est la personne qui a le parcours le plus atypique. Elle a d'abord fait des études en Langues modernes, Animation et recherches culturelles, Gestion et sens politique, Coût de la non-qualité, Culture de l'amélioration, Lean, etc. Elle est à l'emploi de Pomerleau depuis 14 ans à titre de directrice Qualité. Elle a auparavant œuvré dans le domaine de la publicité et en événementiel.

 

Son conseil aux femmes est de ne pas avoir peur de se remettre en question et de ne pas hésiter à changer de carrière. Elle en est à sa troisième carrière et au troisième changement de poste chez Pomerleau. Elle conseille également aux femmes de clamer haut et fort leur ambition en n'hésitant pas à offrir leurs services. En cas de refus, demander à son supérieur ce qu'il lui manque pour ainsi être en mesure de l'obtenir.

 

Carolyne Van Der Meer : rester soi-même

Carolyne Van Der Meer, directrice Communications, dirige le seul service à majorité féminine chez Pomerleau. Responsable du programme complet des communications interne et externe depuis 4 ans, elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études anglaises.

 

Travaillant dans un milieu majoritairement masculin, elle affirme avoir appris à s'exprimer de façon à ce que les hommes comprennent ses messages. Avant tout, ses conseils aux femmes sont de rester soi-même et de garder une attitude empathique.

 

Lieu Dao : ne pas avoir peur d'exposer sa féminité

La jeune Lieu Dao est intégratrice BIM-VDC chez Pomerleau depuis deux ans. Elle a une formation universitaire en administration des affaires, en architecture de paysage ainsi qu'une maîtrise en génie de la construction.

 

Pour cette jeune femme née au Vietnam, le plus grand obstacle dans son travail est son air juvénile qui l'oblige à avoir l'air sérieux pour être respectée. Ce qui la démarque ? Ne jamais avoir peur d'exposer sa féminité et avoir confiance en ses habiletés et ses compétences.

 

Pierre Pomerleau : l'importance d'attirer les femmes en construction

En conclusion, dans son intervention, Pierre Pomerleau a souligné l'importance des femmes dans son entreprise et dans l'industrie de la construction. Il croit fermement qu'il y a des efforts à faire pour attirer les femmes en construction, et ce, à tous les paliers de la hiérarchie. M. Pomerleau ajoute que seulement 9 % des postes de direction et de chargés de projet sont occupés par des femmes dans son entreprise.

 

Selon les statistiques, dans les écoles de génie au Québec, 20 % des étudiants sont des femmes. Ce dernier est fier de dire que sa fille a opté pour le génie comme champ d'études et a entamé sa première année à l'université. 

 

Merci à Pomerleau de nous avoir permis de rencontrer des femmes qui nous ont partagé leur passion du métier et qui, par leurs compétences et leur expérience, ont pris leur place dans cette belle entreprise.

 

www.pomerleau.ca

Affaires, Femmes en construction

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage. À noter: les erreurs de type majuscule/minuscule sont ignorées.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Commentaire(s)

Très bel article : Bravo!

Fondée en 2010, Les Elles de la construction est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction, et ce, à différents niveaux : entrepreneures, chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes.

Les Elles de la construction

Derniers commentaires

L’image de votre entreprise est-elle rentable?
La passion et la rigueur pour les femmes chez Pomerleau
Petits ou gros chantiers, les responsabilités demeurent les mê...
Korine Hazan : une artiste aux multiples passions
La réussite en affaires, conjuguée au féminin
Le beau temps s’en vient… Attention aux coups de chaleur !
Le parcours d'une jeune femme qui n'a pas froid aux...
Que faire lorsque le donneur d’ouvrage annule le premier appel d...

Nos publications

Nos publications