Des initiatives contagieuses pendant la pandémie

14 décembre 2020
Par Marc-Antoine Côté

Malgré l’arrêt forcé des chantiers due à la COVID-19,  bon nombre d’entreprises n’ont pas chômé, posant des gestes qui ne sont pas passés inaperçus.

L’aide essentielle de Construction S.M. Paquet

S’il y a bien un service essentiel depuis le début de cette pandémie, c’est celui offert par les différents centres de soins. Notamment dans les CHSLD, où les installations ont dû être adaptées pour aider le personnel à faire face à autant de changements.

 

Construction S.M. Paquet n’a donc pas hésité à répondre présent lorsqu’elle a reçu un appel d’urgence pour l’aménagement d’un centre de dépistage dans l’un des établissements situés près de sa région. Y installant même des zones de confinement et de repos, ainsi que des sas de transfert, par la suite.

 

Bien que ces travaux entrainaient leur part de risque, vu le milieu dans lequel ils devaient être réalisés, les volontaires étaient nombreux dans les rangs de l’entreprise de Terrebonne. Stéphanie Paquet, copropriétaire avec Maxime et Mario Paquet, soulignait alors la reconnaissance que ses employés recevaient sur place.

 

« On a beaucoup de bons commentaires pour les infirmières, les préposés, ils les voient se démener. Je vous dirais que ça les motive beaucoup à continuer. C’est beaucoup d’heures une à la suite de l’autre que les employés donnent, durant lesquelles ils doivent déployer des efforts et se motiver pour aider à protéger, voir à ce que la pandémie ne se répande pas. C’est important de mettre son grain de sel quand on est capable. »

 

De la construction à la livraison

Repenser ses activités pour servir la cause… et son entreprise - Crédit : Revue Industrie et Commerce

 

Constructions Tremco n’a pas reçu d’appel d’urgence au début de la crise sanitaire, mais a tout de même décidé de prêter main-forte à sa communauté en mettant son parc de véhicules à disposition pour de la livraison.

 

Nourriture et produits pharmaceutiques sont au nombre des produits essentiels qui doivent être distribués malgré les mesures imposées par la Santé publique. François Veilleux, président et directeur général de l’entreprise de Blainville, y a vu une façon de faire d’une pierre deux coups. Soit d’assurer une certaine activité pour Constructions Tremco alors que les chantiers étaient arrêtés, tout en offrant une main-d’oeuvre et des équipements à ceux qui en manquaient cruellement.

 

« Pour nous, c’est vraiment 50-50. On veut vraiment aider, expliquait- il à ce moment. Et on a neuf camions de stationnés qu’on a vidés, ils sont prêts. […] Si on pouvait faire travailler 16 employés, même pour pas cher, au moins ça stimule l’entreprise un petit peu. »

 

Faciliter la reprise scolaire

Les menuisiers de TERGOS Construction en action - Photo fournie par TERGOS

 

Les écoles primaires aussi avaient besoin d’aide, à l’aube de leur réouverture en mai dernier, en raison du casse-tête que posaient les nouvelles normes sanitaires en ce qui a trait à l’aménagement des locaux. TERGOS Construction s’est chargée d’offrir la sienne, bénévolement, à l’École de la Grande-Hermine, lui prêtant une maind’oeuvre pour une journée. La poignée de menuisiers dépêchés sur place avait alors procédé à l’installation d’équipements de protection spécialement conçus par l’entreprise de Québec.

 

Des écrans de plexiglas, insérés dans des bases en bois lamellécollé fourni par Nordic Structures, facilitent depuis les interactions entre les jeunes et le personnel enseignant à l’intérieur des murs de l’établissement.

 

C’est d’ailleurs Sébastien Gaudreault, coactionnaire chez TERGOS Construction, qui avait contacté la direction pour proposer ses services. « Puisque la responsabilité de l’organisation des mesures d’hygiène incombe aux directions des écoles, et étant moi-même très concerné par la qualité de l’éducation et des installations, j’ai proposé à la directrice de lui donner une journée de main-d’oeuvre pour faire ce qu’elle voulait. »

 

Faire profiter de son expertise

La centrale de traitement d’air dont l'entreprise a fait don - Image fournie par Ingénia Technologies

 

L’entraide était visiblement contagieuse, au début de la crise. Ingénia Technologies, elle aussi gagnée par cette fièvre altruiste, a su répondre aux besoins urgents de l’Hôpital Maisonneuve- Rosemont pour l’adaptation d’un bloc opératoire destiné aux patients atteints de la COVID-19.

 

L’entreprise, spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes de chauffage, ventilation et air conditionné (CVAC), a conçu pour l’occasion une centrale de traitement d’air équipée de filtres à haute efficacité (HEPA) et à l’intérieur enduit d’une peinture en poudre électrostatique antimicrobienne, et ce, en moins d’une semaine.

 

Équipement dont elle a ensuite fait don à l’hôpital. « De par la nature de nos activités, nous avons eu la chance de rester ouverts, […] et bien entendu, on s’est concentrés sur toutes les urgences touchant les hôpitaux et les soins de la santé. On s’est dit que c’était notre façon à nous de remercier et de contribuer à l’effort de guerre », souligne François Pfister, chef de l’exploitation chez Ingénia Technologies.

 

En transformant l’environnement en pression négative, cette installation, en place depuis le 15 avril dans une partie du bloc opératoire, permet d’éviter que le virus ne s’y répande.

 

 

À CONSULTER
Pour plus d’information sur ces cinq initiatives, et plus encore, visitez la section #Çavabienaller